Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Un dimanche de fête dans le clan Abrivard


Un dimanche de fête dans le clan Abrivard

Si bien sûr l’aura du prix d’Amérique qui se dispute le dernier dimanche de janvier reste sans égal dans le monde des courses de trot en France, la plus relevée réunion de l’année reste bien celle du prix du Président de la République et celle-ci a encore livré du très grand spectacle ce dimanche à Vincennes.

Une réunion de gala aux quatre groupes 1 qui coïncidait cette année avec le premier jour de l’été mais aussi la Fête des Pères. Et question cadeau de Fête des Pères Alexandre Abrivard a fait très fort ce dimanche en menant au succès le pensionnaire de son père Laurent-Claude Bilibili dans le très convoité prix du Président de la République et, au passage, en remportant le premier groupe 1 de sa jeune et prometteuse carrière.
S’il venait de se faire remarquer par un très beau final dans le prix Lavater, Bilibili ne partait pour autant pas favori de ce prix du Président de la République. Non seulement en raison de la présence de celui qui venait de le devancer dans ce semi-classique à savoir Bet of Jets mais aussi de deux cadors de la génération, Booster Winner et Bird Parker, qui a eux deux totalisent la bagatelle de six victoires en groupe 1.
Et pourtant c’est bien Bilibili qui s’est montré le plus fort, ou plutôt Bilibili et Alexandre Abrivard car celui-ci aura monté une bien belle course en dépit d’un déroulement spécial dans ce 2850 mètres au trot monté. En effet Baraka d’Henlou aura fait parler la poudre en début de parcours en dévalant les premiers mètres et la descente sur un pied nettement sous la barre des 1’10, se retrouvant ainsi détachée du reste du peloton. Bien plus en retrait tandis que Best of Jets menait la chasse, Bilibili est venu à sa main en progression dans la montée avant de prendre le pas sur ses rivaux dès le tournant final puis de facilement résister à l’offensive de Booster Winner. Un premier succès en groupe 1 pour Alexandre Abrivard qui n’en est en revanche pas un pour le propriétaire de Bilibili puisque celui porte les désormais bien connus couleurs de Jean-Pierre Barjon, porté entre autres par Méaulnes du Corta, lauréat du prix d’Amérique 2009.

Laurent-Claude et Alexandre n’auront pas été le seul Abrivard à connaître une très bonne journée ce dimanche, Mathieu (neveu de Laurent-Claude) a lui aussi fait fort. En effet après avoir obtenu une troisième victoire consécutive avec Athéna de l’Abbaye à l’occasion du semi-classique prix Xavier de Saint-Palais, le triple Étrier d’Or a également empoché le second groupe 1 du jour au trot monté, le prix d’Essai.
Après avoir fait l’impasse sur le Saint Léger des Trotteurs, le premier groupe 1 de la discipline pour la génération, Carlos des Caux ne manquait pas ce second classique et y a parfaitement répondu présent. Dans le tournant final la pouliche Ciperla Mag faisait bien illusion pour le succès mais la petite championne de Bruno Bourgoin a coincé dans la ligne droite après il est vrai un parcours peu à l’économie. La lutte pour le succès a donc finalement opposé ceux qui se sont révélés les deux meilleurs poulains sous la selle cet hiver : Che Jenilou et Carlos des Caux. Un match dont est sorti d’autant plus facilement vainqueur Carlos des Caux que le lauréat du Saint Léger Che Jenilou était limite dans son action et Eric Raffin a préféré assuré sa deuxième place qui a même vacillé le temps d’une enquête sur ses allures. Carlos des Caux était de toute façon dans un grand jour, tenant facilement en respect son rival, et mérite bien cette consécration.

Beaucoup de rebondissements dans l’autre groupe 1 du jour adressé à la jeune génération, le prix Albert Viel. Ce 2700 mètres attelé aura en effet vu ses deux grands favoris se faire rapidement disqualifier avec la faute dès les premiers mètres de l’impressionnant Captain Crazy puis dans la descente de Coquin Bébé. Cobra Bleu lui aussi a connu une telle déconvenue cet hiver à Vincennes mais l’important est qu’il s’est montré très appliqué en ce jour J pour les 3 ans et a pu faire étalage de son talent. Mené en confiance par Pierre Vercurysse, le fils de Fortuna Fant aura dû faire les extérieurs dans le dernier tournant après être revenu de l’arrière-garde dans la montée. Des efforts qui ne l’auront pas empêché de tracer une très belle ligne droite pour venir créer très surement la décision en pleine piste. Cobra Bleu devançant un également très bon Coktail Meslois ainsi que Cristal Money et le métronome Canari Match.

La réunion du prix du Président c’est bien sûr aussi le René Ballière, un 2100 mètres autostart qui permet de voir en piste les meilleurs chevaux d’âge attelé. Malheureusement avec un calendrier très chargé du printemps pour les stars du trot (Timoko se produira notamment samedi à Kouvola), la course n’avait réuni que onze participants.
Du beau monde tout de même parmi eux avec notamment le deuxième du prix d’Amérique 2015 Voltigeur de Myrt, également lauréat du Critérium des 4 ans. Ses belles références, le champion de Roberto Donati les a parfaitement justifiées sur la piste et fait oublier sa récente tentative très malheureuse dans l’Elitloppet. Pour obtenir ce deuxième succès classique Voltigeur de Myrt a rapidement pris le train à son compte avant de repartir de plus belle dans le tournant final. Filant vers un facile succès que n’a pu menacer un pourtant très bon Akim du Cap Vert qui après avoir trouvé l’ouverture a conclu de plaisante manière mais bien trop tard. S’il restait sur de très bonnes tentatives sur le Grand National du Trot dont il est le leader au classement, Vinci de l’Abbaye a montré ce dimanche qu’il avait franchi un sérieux cap en venant chercher un très beau podium face à l’élite. Un bon résultat pour son entraîneur et driver Jean-Michel Bazire qui aura également eu l’occasion de s’imposer dans cette réunion de prestige avec Val Royal dans le quinté.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , ,

Cet article a été publié le lundi 22 juin 2015 à 14 h 36 min et est classé dans actu. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.