Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Triple Couronne’

Un impressionnant Lionel stoppe le rêve de Triple Couronne de Bold Eagle

mercredi 2 mars 2016

Un impressionnant Lionel stoppe le rêve de Triple Couronne de Bold Eagle

Le meeting d’hiver de Vincennes touche déjà sa fin et s’il reste encore à se disputer un groupe 1 avec ce samedi Amiral Sacha qui va se lancer à la poursuite de prometteurs 4 ans dans le prix de Sélection, la Triple Couronne a elle rendu son verdict et il va falloir finalement encore attendre pour trouver un successeur à Belino II.

Pour ceux qui ne connaissent pas la Triple Couronne du trot (un challenge existant en plat dans de nombreux pays dont la plus célèbre aux Etat-Unis avec American Pharoah venant de la réussir en 2015), cela consiste à remporter les trois sommets du meeting d’hiver à Vincennes à savoir le prix d’Amérique Opodo sur 2700 mètres, le Grand Prix de France sur 2100 mètres autostart et enfin le marathon de l’hiver le Grand Prix de Paris et ses 4150 mètres.
Un enchaînement de trois groupes 1 sur trois parcours bien différents et dans un laps de temps très réduit de seulement un mois qui n’est assurément pas à la portée de tous les champions puisque c’est bien simple seul trois chevaux dans l’histoire ont auparavant réussi à inscrire leur nom au palmarès de ces trois courses dans le même meeting : Gelinotte en 1956 et 1957, Jamin en 1959 et enfin le dernier en date Belino II en 1976.

Quarante ans de disette qui laissait à penser que le challenge était devenu trop difficile pour le trot moderne mais cet hiver on pensait bien avoir la perle rare capable de renouveler l’exploit avec Bold Eagle.
Survolant de toute une classe sa génération tout aussi bien en France comme en Europe comme il l’a montré lors du Grand Prix de l’UET sur l’hippodrome néerlandais, le crack de Pierre Pilarski a démontré dès sa première tentative face à ses aînés dans le prix de Belgique qu’il était capable de très grandes choses, surclassant dans le final Vicomte Boufarcaux pourtant deuxième du prix d’Amérique 2015. Une impression plus que pleinement confirmée dans le prix d’Amérique Opodo et dans le Grand Prix de France où il s’est tout simplement montré irrésistible, devançant à chaque fois avec facilité un Timoko pourtant en pleine possession de ses moyens.

Ne restait plus alors que la dernière marche à franchir le Grand Prix de Paris. Certes le parcours changeait radicalement avec 4150 mètres au menu des 12 concurrents venant tenter de prendre la succession de Up And Quick mais la domination de Bold Eagle était telle qu’on pouvait penser que l’exploit était juste au bout des sabots d’autant que Franck Nivard aura su lui offrir le meilleur des parcours en se positionnant dans le dos des deux principaux animateurs Bird Parker et Lionel.
Dans le dernier tournant ce dernier semblait un peu à la peine, peu étonnant lorsque l’on a bouclé tout son parcours nez au vent en deuxième épaisseur, si bien que Franck Nivard préférait passer à l’offensive en contournant son rival pour ne pas laisser s’échapper Bird Parker à la corde. Une tactique qui semblait alors payante, Bold Eagle prenant rapidement le pas sur le lauréat du Critérium des 4 ans 2015. C’était toutefois sans compter sur Lionel qui finalement loin d’être au bout du rouleau revenait à la charge une fois sortie du tournant et bien ligne. Franck Nivard tentait bien de résister mais Lionel inexorablement refaisait mètre après mètre pour finalement prendre très surement le meilleur aux abords du poteau.
En retrait alors que Bird Parker a longtemps semblé pouvoir conserver la troisième marche du podium de ce groupe 1 revenait une redoutable finisseuse Tagada Tagada qui bien que gravissant là plusieurs échelons d’un coup réalisait une performance de premier choix. Deuxième des prix d’Amérique et du Grand Prix de France, Timoko n’a pu cette fois passer à la vitesse supérieure dans le final mais a fourni une courageuse ligne droite pour conserver la cinquième place.

Arrivée du Grand Prix de Paris 2016
1 : Lionel – Ö. Kilhström
2 : Bold Eagle – F. Nivard
3 : Tagada Tagada – M. Abrivard
4 : Bird Parker – Y. Lebourgeois
5 : Timoko – B. Goop

Si on peut bien sûr relever que le meeting a été très éprouvant pour Bold Eagle avec trois succès en groupes 1 et que le début de sa saison de monte n’aura sans doute pas arrangé ses affaires, le succès de Lionel est assurément des plus mérités tant son parcours n’aura pas été des plus favorables et ne l’aura pas empêché de triompher sereinement. Il efface par la même occasion ses malheurs dans le Grand Prix de France et surtout sa faute dans le prix d’Amérique où il ne faut pas oublier qu’il était annoncé avant le coup comme le plus sérieux rival de Bold Eagle. De quoi également avoir de belles promesses pour le meeting d’hiver 2016 – 2017…

Le classement final de la Triple Couronne 2016
1 Bold Eagle : 40 points
2 Timoko : 25 points
3 Lionel : 17 points


Deuxième manche de la Triple Couronne dimanche à Vincennes

jeudi 5 février 2015

Deuxième manche de la Triple Couronne dimanche à Vincennes

Si le grand rendez-vous de l’hiver, le prix d’Amérique Opodo, est désormais passé, les crack du trot attelé n’en ont pas pour autant fini leur meeting d’hiver avec les deux autres manches de la Triple Couronne qui débute ce dimanche avec le Grand Prix de France. Présentation des forces en présence et pronostic pour ce groupe 1 s’annonçant somptueux et qui sera support du quinté en dépit d’un plateau limité à treize concurrents.

1.Maven – J. Takter : On a appris à connaitre cet hiver cette pensionnaire de Jimmy Tatker qui a tenté sa chance dans le prix de Bourgogne, le prix Ténor de Baune et le prix d’Amérique où elle s’est malheureusement montrée fautive. Comme l’a indiqué son entraîneur ce n’est pas Moni Maker même si sa tentative dans le prix Ténor de Baune n’a pas été mauvaise, craquant seulement dans les 200 derniers mètres après s’être montré trop allante en tête. Sans doute meilleur sur le mile et piste plate, elle aura tout de même un parcours plus conforme à ses aptitudes dimanche et son numéro à la corde peut lui faire espérer après un sage parcours de se glisser dans la bonne combinaison.

2.Up And Quick – J.M. Bazire : Vainqueur du prix d’Amérique, il peut donc encore réaliser la victoire dans ce triptyque du meeting d’hiver et en a peut-être les moyens. En tout cas il devrait mieux faire que l’an passé dans ce Grand Prix de France où il avait joué de malchance et n’avait pu s’illustrer dans le final. A Jean-Michel Bazire de jouer pour tenter de doubler la mise.

3.Timoko – B. Goop : Même s’il n’a pu lutter pour la victoire avec Up And Quick, il vient de faire son meilleur prix d’Amérique avec la troisième place. Une performance d’autant plus encourageante qu’il passe désormais pour être plus à l’aise sur les parcours de vitesse. De nouveau associé à Bjorn Goop avec lequel il s’entend parfaitement, bien placé avec le 3 lui qui dans les premiers mètres peut sans doute prendre de vitesse tous ses rivaux du jour, il fait partie des plus sérieux prétendant au succès.

4.Texas Charm – J.Dubois : Il était aux cotes et au papier le principal rival à Up And Quick dans le prix d’Amérique Opodo mais ne l’aura pas justifié sur la piste. Parti très lentement, la messe était sans doute déjà dites dès les premiers mètres de course et Julien Dubois n’a pas tenté l’impossible. Peut-être manquait-il également d’une vrai course pour donner sa pleine mesure. En tout cas ce concurrent de grande classe ne doit pas être jugé sur ce résultat brut et une pleine réhabilitation peut-être espérer.

5.Vanika du Ruel – F. Anne : Reine de sa promotion dans sa jeunesse et ayant pris part au prix d’Amérique dès ses 4 ans, elle a dû malheureusement être écarté de la compétition durant une bonne partie de l’année 2014, manquant ainsi notamment le Critérium des 5 ans. Elle vient seulement de faire sa rentrée dans le prix de Brest et si elle aura dû avoir progressé sur cette tentative, elle va sans doute manquer de vitesse face à des cracks bien plus affûtés qu’elle.

6.Uhlan du Val – C. Mégissier : Toujours à la recherche de sa première victoire en groupe 1, il en a pourtant assurément l’étoffe et l’a montré à plusieurs reprises et notamment dans le René Ballière 2014 où il a été disqualifié de la première place. Quatrième du prix d’Amérique, il a encore sa chance ce dimanche et cela même s’il restera ferré. Cela ne semble en effet pas changer grand chose pour lui et cet hiver il s’était même d’ailleurs montré plus convaincant lors de sa victoire dans le prix de Belgique où il avait gardé ses fers.

7.Noras Bean – S. Soderkvist : Retour en France pour ce Suédois qui n’est autre que le tenant du titre un peu surprise de ce Grand Prix de France. A dix ans il a assurément conservé de gros moyens restant sur de bonnes performance en Suède derrière notamment Digital Ink mais avec à son intérieur les meilleurs français, il ne sera tout de même vraiment pas simple de faire aussi bien que l’an passé.

8.Napoleon Bar – P. Vercruysse : Lui aussi a tenté sa chance dans le prix d’Amérique mais avec une cote d’extrême outsider à près de 200/1 et n’a logiquement pu se distinguer. Ce concurrent italien sera assurément bien plus à son aise sur ce tracé de vitesse car il a montré l’été dernier à Enghien ne pas en manquer. Reste que l’opposition est non seulement très relevée et son numéro à l’extérieur n’est pas franchement un cadeau loin de là. Dans ces conditions une petite place en bout de combinaison serait déjà une grande performance.

9.Tiégo d’Etang – Ch. Bigeon : Excellent deuxième du prix de Cornulier sous la selle, il n’a pu faire aussi bien dans le prix d’Amérique où à nouveau ses départs à la volte plutôt lent lui ont encore sérieusement compliqué la tâche. Troisième de ce Grand Prix de France l’an passé avec le 8, il va tenter de faire aussi bien en n’ayant encore un numéro en dehors. Il a assurément moyen de jouer les premières places mais cela va sans doute se jouer au parcours.

10.Sévérino – D. Bonne : On passe aux concurrents du deuxième échelon avec Sévérino, second atout de Christian Bigeon au départ. Lors de ce meeting d’hiver à Vincennes c’est assurément sur ce tracé qu’il a réalisé sa meilleur performance avec la sixième place du prix de Bourgogne en étant là aussi ferré. Toutefois en étant cette fois en deuxième ligne et avec des rivaux bien plus motivés que lors de cette course référence qui n’était qu’une préparatoire, cela ne s’annonce pas simple…

11.Linda Di Casei – A Gocciadoro : A dix ans cette très bonne concurrente italienne fait plaisir à son entourage en s’invitant à la fête du prix d’Amérique mais aussi donc à ce Grand Prix de France. Le tracé de vitesse sera plus conforme à ses aptitudes à l’image de Maven mais es-ce que cela sera pour autant suffisant pour prendre un part active à l’arrivée, cela parait tout de même difficile.

12.Solvato – O. Kihlstrom : Voilà sans doute celui qui au papier à la meilleur chance des concurrents de la seconde ligne et pour cause, c’est lui qui a gagné la course référence sur ce parcours qu’est le prix de Bourgogne et cela avec la manière et déjà un numéro en seconde ligne. Avec en plus le sillage de Timoko au départ il peut espérer être rapidement bien placé et ne sera surtout pas à négliger.

13.Kadett C.D. : On avait déjà l’occasion de le voir évoluer dans l’hexagone et notamment dans le Critérium Continental mais cette année ce pensionnaire de l’habile Robert Bergh est même stationné en France et cela depuis l’automne. Plaisant dans le prix du Bourbonnais et dans le prix de Bourgogne, il reste en revanche sur deux disqualifications. Sage, il ne faudrait pas en faire un interdit mais mieux qu’un accessit parait tout de même bien difficile face à une telle opposition.

La sélection Turf-Bonus pour ce Grand Prix de France :
2.Up And Quick – 3.Timoko – 4.Texas Charm – 12.Solvato – 6.Uhlan du Val – 9.Tiégo d’Etang – 1.Maven – 7.Noras Bean


Up And Quick remporte la Triple Couronne

lundi 24 février 2014

Up And Quick remporte la Triple Couronne

Si le bonus de 200 000 euros n’est pas tombé, la Triple Couronne 2014 a tout de même son gagnant avec Up And Quick qui grâce à sa belle victoire dimanche dans le Grand Prix de Paris termine en tête du classement 2014 de ce challenge.

Second dans le Grand Prix d’Amérique, battu par le redoutable Maharajah qui l’avait pisté mais aussi par une piste difficile ne l’ayant pas avantagé, puis très malheureux dans le Grand Prix de France de Noras Bean où il n’a jamais pu être lancé par Jean-Michel Bazire, le meeting d’hiver de Up And Quick n’avait jusque là pas complètement récompensé son talent même si le pensionnaire de Franck Leblanc avait également remporté le prix Ténor de Baune. Dimanche le marathon de l’hiver, le Grand Prix de Paris, lui aura permis enfin de faire pleinement étalage de ses très gros moyens qui avaient déjà explosé aux yeux de la France turfiste lors de sa sensationnelle victoire dans le Critérium des 5 ans.
Si dans le classique de la fin de l’été Up And Quick avait déjà affolé les aiguilles du chronomètre en explosant le record du regretté Scoop d’Yvel, il a remis cela dimanche en s’imposant dans ce 4150 mètres sur le pied de 1’13″8 soit trois dixièmes de moins qu’avaient réussi auparavant Insert Gédé et le rouleau compresseur Gobernador.
Avec deux tours de la grande piste a effectué, le premier s’est comme souvent fait dans un train relativement faible (1’15) pour cette catégorie de chevaux sous la conduite principalement de Soleil du Fossé, le second tour réalisé en 1’11″7 a lui été bien plus palpitant et aura permis de voir un instant de grande classe. Bien calé dans le dos de Titi Quick, second atout de l’écurie Quick au départ, Up And Quick a placé son démarrage dans la montée et alors fait un bout simlpement spectaculaire. Ulhan du Val s’est un temps accroché mais dès l’entrée de la ligne d’arrivée, il était clair que ses rivaux ne pourraient jouer que la seconde place dans ce Groupe 1, Up And Quick ne relâchant pas pour filer au poteau en très facile vainqueur.
Ayant lui aussi pris part aux trois épreuves de la Triple Couronne (mais également au prix de Cornulier), Tiégo d’Etang n’a pourtant visiblement rien perdu de sa forme et est venu chercher la deuxième place face à l’une des autres stars de ce début d’année, Roxanne Griff. Une performance qui permet au cheval, à Christian Bigeon et à son propriétaire Francis Lucien Adam de s’emparer des deuxièmes positions des différents classement devant Yarrah Boko qui a visiblement connu lui un jour sans dimanche.

Classements de la Triple Couronne
Chevaux :
1.Up And Quick 26 points
2.Tiégo d’Etang 19 points
3.Yarrah Boko 15 points
4.Uhlan du Val 10 points
5.Royal Dream 8 points

Entraîneurs :
1.Franck Leblanc 26 points
2.Christian Bigeon 19 points
3.Trond Anderssen 15 points
4.Cédric Mégissier 10 points
5.Philippe Moulin 8 points

Drivers :
1.Jean-Michel Bazire 25 points
2.Christian Bigeon 19 points
3.Pierre Vercruysse 15 points
4.Cédric Mégissier 10 points
5.Jean-Philippe Dubois 8 points