Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Sébastien Guarato’

Le Meeting d’été de Vincennes débute par un succès de Bold Eagle

mardi 23 août 2016

Le Meeting d’été de Vincennes débute par un succès de Bold Eagle

Vincennes a ouvert ses portes ce lundi pour un meeting d’été qui ne va pas manquer de beaux rendez-vous pour les amoureux de courses de trot avec notamment les groupes 1 prix de Normandie, prix de l’Etoile et le Critérium des 5 ans. Un Critérium comme chaque année très attendue mais sans doute plus particulièrement pour cette édition puisqu’il comprendra le phénomène du trot français Bold Eagle. Celui-ci était d’ailleurs en piste ce lundi pour l’ouverture de l’hippodrome à l’occasion du prix Jockey qu’il n’a pas manqué de remporter.

Comme le rappel souvent Pierre Pilarski dont il porte les couleurs, Bold Eagle lorsqu’il est en piste c’est uniquement pour viser la victoire. Ainsi si ce prix Jockey était surtout une préparatoire au Critérium  cela ne changeait pas la donne et le crack était attendu sur la plus haute marche du podium.
Retrouvant à son sulky son driver habituel après une intérim de deux courses réalisée par Eric Raffin en raison de la suspension de Franck Nivard, Bold Eagle a signé un très bon départ dans ce semi-classique sur 2700 mètres et a ainsi pu rapidement s’installer en tête de la course. Ensuite le vainqueur du dernier prix d’Amérique aura laissé passer en tête Briac Dark à mi-parcours mais cela n’aura été que le temps d’un relais et c’est en solide leader avec d’évidentes ressources que Bold Eagle a abordé le dernier tournant. Plaçant une vive accélération à l’entrée de la ligne d’arrivée, il s’est alors détaché du reste de ses rivaux mais Franck Nivard aura pourtant dû se montrer vigilant jusqu’au poteau car Belina Josselyn n’avait elle pas abdiqué et après le très beau parcours qu’à su lui donner Jean-Michel Bazire dans le dos de Boléro Love, la jument a fini ventre à terre pour venir presque à hauteur du vainqueur qui l’a tout de même contenu avec assurance.
Belina Josselyn confirmant ainsi qu’elle était la meilleur pouliche de la promotion en France avec cette belle deuxième place et elle a au passage privé d’un joli tir groupé Sébastien Guarato dans cette épreuve. Entraîneur du lauréat, celui-ci a en effet fait fort en plaçant ses trois autres pensionnaires Boléro Love, Billie de Montfort et Beau Gamin à la 3e, 4e et 5e place de ce groupe 2.

Si à une Bellina Josselyn près cette préparatoire aux Critérium des 5 ans a tourné à la démonstration des pensionnaires de Sébastien Guarato, les autres belles épreuves de la réunion ont consacré un autre entraîneur, Philippe Allaire. Trois autres courses de groupe étaient au menu de cette première réunion de l’été dans le temple du trot et toutes en effet sont revenues à l’habile et très en forme Philippe Allaire qui avait déjà eu la semaine dernière la satisfaction de voir son 5 ans Bird Parker s’imposer face à ses aînés dans le relevé prix Jean-Luc Lagardère.
Cela avait pourtant bien mal commencé avec le prix Pierre Plazen et la disqualification de son pensionnaire Django Riff dans les premiers mètres de course, lui qui en était le favori et à juste titre pour dominer sa génération depuis le début du précédent meeting d’hiver. Un Allaire pouvant en cacher un autre, Dollar Macker a pris le relais et l’a parfaitement fait même si Diamanten a longtemps tenté de l’inquiéter dans la ligne d’arrivée de ce 2175 mètres.
Un demi-heure plus tard se disputait le prix Hervé Céran-Maillard, un groupe 2 au trot monté pouvant servir de tremplin pour le prix de Normandie. Si Philippe Allaire n’avait là qu’une seule cartouche avec Baraka d’Henlou, cela aura suffit pour obtenir le deuxième succès de l’après-midi. Parfaitement menée par Yoann Lebourgeois qui a su lui donner le meilleur des parcours en la plaçant dans le dos du favori Best of Jets, Baraka d’Henlou a eu tout loisir de se décaler à la sortie du dernier tournant et ne s’est pas fait prier pour allonger ses foulées afin de venir chercher très surement Best of Jets et signer cette victoire de prestige.
Retour des 3 ans ensuite pour le troisième groupe 2 de l’après-midi avec le prix Guy Deloison et cette fois les pouliches en piste. Si Philippe Allaire dispose des deux meilleurs poulains actuels de la promotion avec Django Riff et Dollar Macker, il peut aussi compter dans ses boxes sur la meilleure pouliche : Dawana. Deuxième du prix Albert Viel entre les deux mâles, Dawana a en effet plus que confirmer ce statut cet été à Enghien en remportant tout simplement les trois épreuves de groupe réservées à cette génération. Elle a porté ce lundi la série à quatre victoires consécutives en dictant très surement sa loi dans la ligne d’arrivée de ce 2175 mètres.

Programme des classiques et semi-classiques du meeting d’été de Vincennes :

Mercredi 24 août :
Prix Pierre Gamarre – Groupe 2 – Monté 2700m – 3 ans

Jeudi 1er septembre :
Prix Legoux-Longpré – Groupe 2 – Monté 2850m – 4 et 5 ans
Prix Jules Thibault – Groupe 2 – Attelé 2700m – 4 ans (poulains)

Samedi 3 septembre :
Critérium des 5 ans – Groupe 1 – Attelé 3000m – 5 ans
Prix Victor Régis – Groupe 2 – Attelé 2700m – 3 ans (pouliches)
Prix Uranie – Groupe 2 – Attelé 2700m – 3 ans (poulains)
Prix Camille Lepecq – Groupe 2 – Monté 2700m – 6 à 10 ans
Prix Guy Le Gonidec – Groupe 2 – Attelé 2700m – 4 ans (pouliches)

Samedi 10 septembre :
Prix d’Été – Groupe 2 – Attelé 2700m – 5 à 10 ans
Prix de Basly – Groupe 2 – Monté 2175m – 3 ans

Lundi 12 septembre :
Prix Cénéri Forcinal – Groupe 2 – Monté 2175m – 4 ans

Dimanche 18 septembre :
Prix de Normandie – Groupe 1 – Monté 3000m – 5 ans
Prix de l’Etoile – Groupe 1 – Attelé 2200m – 3, 4 et 5 ans


Bold Eagle, la nouvelle star du trot

lundi 15 février 2016

Bold Eagle, la nouvelle star du trot

Le 25 janvier 2015 alors que Up And Quick obtenait la consécration dans le prix d’Amérique Opodo, un petit jeunot de 4 ans faisait parler de lui dans le prix Charles Tiercelin, laissant une impression telle qu’on en faisait déjà un futur candidat à l’Amérique, Bold Eagle. Un an plus tard les promesses se sont plus que confirmées avec le doublé prix d’Amérique – Grand Prix de France si bien que voilà Bold Eagle solidement installé au sommet du trot et cela semble parti pour durer.

En effet quinze jours après son sacre dans l’Amérique le crack de Pierre Pilarski a livré un nouveau récital sur la cendrée de Vincennes devant un public tout acquis à sa cause. Tout acquis ou presque plutôt car question supporteurs Timoko n’est pas le premier venu et était de plus aussi sur le plan sportif annoncé comme le premier opposant à Bold Eagle. Un match revanche du prix d’Amérique très attendu et le spectacle proposé aura été à la hauteur de ces attentes, offrant une vitrine de choix pour les courses hippiques.

Mais revenons à ce Grand Prix de France et cette déjà sixième victoires en groupe 1 pour Bold Eagle à seulement 5 ans. Le plus en dehors au départ dans ce 2100 mètre autostart après le forfait du 9 Un Mec d’Héripré, Franck Nivard avait deux possibilités tactiques : partir pied au plancher pour tenter de se rabattre en tête comme il a su le faire dans le Critérium Continental ou alors reprendre dans les premiers mètres pour venir plus tard. C’est cette deuxième option qu’aura choisi le talentueux driver, sans doute préférable lorsque l’on a son intérieur de très bons débouleurs tels que Timoko ou Oasis Bi. Un court temps nez au vent en troisième épaisseur dans la deuxième moitié du peloton, Bold Eagle a pu finalement se trouver un dos avec l’espagnol Trebol, récent vainqueur du prix du Luxembourg, qui a pu lui permettre de se rapprocher de la tête. Ce ne fut toutefois qu’un temps car dans la montée il s’est à nouveau retrouvé nez au vent, loin d’être une tâche insurmontable pour lui mais qui se complique lorsque se tient tête et corde le cheval au 12 groupes 1 et accessoirement le trotteur le plus riche en activité, Timoko.
Dès le dernier tournant il en était fini des espoirs de succès pour leurs 13 rivaux du jour, Timoko et Bold Eagle commençant un duel auquel il était impossible de s’inviter. La lutte toutefois tournait rapidement à l’avantage du pensionnaire de Sébastien Guarato qui certes ne se détachait pas, Timoko ne lâchant à aucun moment le morceau, mais Bold Eagle à son extérieur contrôlait avec assurance cela jusqu’au poteau et sans que Franck Nivard n’ai eu besoin d’utiliser le débouche-oreilles de son phénomène.

Très facile vainqueur du prix d’Amérique Opodo 2016 le 31 janvier dernier, Bold Eagle n’en a pas moins été encore plus impressionnant ce dimanche car il ne faut s’y tromper la réplique apportée par Timoko a été excellente et cela n’aura pourtant pas encore suffit à faire vaciller le nouveau numéro 1 du trot français. Celui-ci enregistrant un sixième groupe 1 alors qu’il ne fait que débuter son année de 5 ans et il n’en a peut-être pas encore fini pour ce meeting d’hiver car le 28 février prochain il a l’occasion de rentrer dans la légende en réalisant la Triple Couronne c’est à dire remporter dans le même meeting le prix d’Amérique, le Grand Prix de France et le Grand Prix de Paris. Une performance qui n’a plus été réussi depuis 1976 avec un certain Belino II.

Un mot tout de même sur les autres concurrents de ce Grand Prix de France avec en troisième position Voltigeur de Myrt qui a retrouvé sa splendeur et fait oublier son rendez-vous manqué avec le prix d’Amérique dont il avait pris une superbe deuxième place l’an passé. Championne capricieuse dont les frasques à la volte ont fait parler dans la première moitié du meeting, Anna Mix ne peut désormais plus se produire qu’à l’autostart mais cela lui aura tout de même permis de retrouver l’élite ce dimanche avec la clé une bonne quatrième place (frôlant même le podium) devant le 5 ans Bird Parker qui dans l’ombre de Bold Eagle a lui aussi montré cet hiver qu’il avait sa place au sein de l’élite des chevaux d’âge.
Une arrivée 8-7-4-13-14 qui a fait le bonheur de deux turfistes qui se sont partagés la moitié de la cagnotte Quinté du PMU de ce dimanche (4 200 340€) en donnant le quinté dans le bon ordre à l’aide de Flexi à 25% et en ayant hérité du bon numéro bonus.

Arrivée du Grand Prix de France 2016 :
8.Bold Eagle – F. Nivard (1’10″7)
7.Timoko – B. Goop (1’10″7)
4.Voltigeur de Myrt – G. Gelormini (1’11)
13.Anna Mix – P. Vercruysse (1’11″1)
14.Bird Parker – J.Ph. Monclin (1’11″1)

Les Groupes 1 de Bold Eagle
Critérium des 3 ans 2014
Prix de Sélection 2015
Grand Prix de l’UET 2015
Critérium Continental 2015
Prix d’Amérique 2016
Grand Prix de France 2016


Roxane Griff, le deuxième joyau d’Eric Raffin

lundi 20 janvier 2014

Roxane Griff, le deuxième joyau d’Eric Raffin

Sommet des courses dans la discipline du trot monté, le prix de Cornulier a rendu son verdict avec la victoire pour Roxane Griff qui permet à Sébastien Guarato de remporter son premier succès dans ce prestigieux Groupe 1 et au triple Etrier d’Or Eric Raffin un second, onze ans après celui de Joyau d’Amour.

Ils n’étaient que dix-sept pour une édition 2014 qui s’annonçait ouverte et où tous les meilleurs mâles entiers et juments du moment dans la discipline étaient bien présents mais où l’on pouvait tout de même regretter l’absence de la reine des 5 ans Vision Intense dont l’entourage a préféré repousser à l’an prochain cette rencontre au sommet avec ses aînés.  Dans le rang des principaux chevaux en vue, un premier écrémage eu rapidement lieu avec la disqualification dès la volte de Quarry Bay, la seconde du Cornulier 2013, puis dans le premier tournant de Santa Rosa France.  Pendant ce temps là Ulysse, l’un des trois six ans de l’épreuve, assurait lui une vive à allure à l’épreuve, imposant son train comme lors de l’ultime préparatoire le prix du Calvados où il avait dominé ses aînés. Mais cette fois le pensionnaire de Mike Lenders, déjà un peu tendu, a eu en plus à faire à la vive attaque du tenant du titre Singalo pour une passe d’armes que tous deux allaient payer en devant rapidement baisser de pied dans la ligne d’arrivée.  Au rang des déceptions également figure en bonne place la deuxième de l’édition 2012 Save The Quick qui après un brillant effort dans le dernier tournant n’a pu que terminer à sa main pour prendre la sixième place derrière le gros outsider Saphir de Morge, Taïga du Rib et Twist des Caillons, le vainqueur du prix Yvonnick Bodin.

Malgré cette petite hécatombe dans les rangs des chevaux les plus appuyés au betting, le Cornulier 2014 aura eu une bien bonne gagnante Roxane Griff  à laquelle il faut associer un dauphin également très convaincant et qui n’était autre que le favori de la course Tiego d’Etang.
Disposant des meilleurs titres dans la discipline du trot attelé pour s’être notamment placée sur le podium du prix d’Amérique ou encore remporter le prix de Paris, Roxane Griff s’est ainsi désormais installée au sommet du monté où elle avait déjà fait forte impression dans le prix Reynolds le 30 octobre dernier. Il faut dire que la championne de Sébastien Guarato aura été bien aidée par son jockey Eric Raffin qui a su l’économiser à la corde avant de prendre un sillage de choix, celui de Save The Quick, qui l’a ramenée sur la tête. Dans la ligne d’arrivée Tiego d’Etang avait certes toujours le meilleurs au prix d’un superbe effort entamé depuis la montée mais bien que ne mollissant pas jusqu’au poteau il n’a rien pu faire face à une Roxane Griff venue créer très facilement la décision en pleine piste.

Tous deux ne mettront pas longtemps à se retrouver en compétition mais cette fois à l’attelé puisque dans une semaine arrive le grand rendez-vous de l’hiver le prix d’Amérique auquel ils devraient participer en compagnie des nombreux ténors de la discipline comme le double vainqueur Ready Cash, le tenant du titre Royal Dream ou bien encore le champion suédois Maharajah. Pour cette course sans pareil, Zeturf a décidé de frapper un grand coup sur la scène des sites de paris hippiques en ligne. Ainsi jusqu’au 26 janvier inclus, date du prix d’Amérique, le site propose une nouvelle offre des plus alléchantes avec un bonus de bienvenue ré-hausser atteignant 250 euros. Mais ce n’est pas tout puisque ses déjà fidèles joueurs ne seront pas oubliés puisque Zeturf proposera également une cagnotte exceptionnelle de 100 000 euros. Celle-ci sera à conquérir sur l’ensemble du weekend sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle dans un challenge consistant à dénicher de nombreux trios.

Liste des partants probables du prix d’Amérique 2014 :
1.Soleil du Fossé
2.Uhlan du Val
3.Triode de Fellière
4.Up And Quick
5.Vanika du Ruel
6.Quinoa du Gers
7.Nesta Effe
8.Yarrah Boko
9.Rêve de Beylev
10.Tiego d’Etang
11.Mack Grace SM
12.The Best Madrik
13.Save The Quick
14.Royal Dream
15.Roxane Griff
16.Timoko
17.Maharajah
18.Ready Cash


Le meeting d’hiver s’ouvre sur une victoire très symbolique

jeudi 1 novembre 2012

Le meeting d’hiver s’ouvre sur une victoire très symbolique

Moment toujours particulier pour les amateurs de course de trot, l’hippodrome de Vincennes débutait ce mercredi son meeting d’hiver avec déjà une réunion très relevée comprenant quelques stars de la piste tels que Royal Dream et Rapide Lebel.

Revenu quelques jours auparavant à la compétition après l’accident vasculaire cérébral dont il a été victime cet été, Jean-Michel Bazire était bien de la partie pour la fête et parmi ses engagements figurait sa jument de coeur Quoumba de Guez (en photo lors de son succès dans le prix du Plateau de Gravelle) qui justement se trouvait être celle à laquelle il était associé à Enghien lors de son malaise.
Et c’est dans l’un des deux courses de groupe du jour, le prix des Cévennes, que le duo s’est reformé ce mercredi avec une victoire à la clé. Pourtant si la course avait été préparée certes avec soin par Jean-Michel Bazire et son équipe, lorsque l’on se retrouve face notamment au gagnant du prix de France, Royal Dream, ou à celui du Critérium de Vitesse de Cagnes-sur-Mer, Santa Rosa France, Quoumba de Guez ne partait pas en position de favorite mais à celle de bon outsider à près de 9/1.
Venu relayer en tête Marielles, Jean-Michel Bazire a démontré s’il en avait besoin qu’il n’avait rien perdu de sa science de la course en contrôlant l’épreuve dans un faux train, contraignant Santa Rosa France à faire l’effort seule en épaisseur et Royal Dream à ronger son frein à l’arrière-garde. Démarrant opportunément à l’entrée de la ligne d’arrivée, Quoumba de Guez s’est assurée un avantage décisif pour un succès de prestige et très symbolique.
Parmi ses rivaux si Santa Rosa France a rapidement cédé, Royal Dream a lui affiché d’entrée ses prétentions pour ce meeting en traçant une drôle de ligne qui lui a permis de venir subtiliser la deuxième place à Marielles alors qu’il se trouvait encore en queue de peloton à la sortie du dernier tournant.

L’autre grand rendez-vous de cette première réunion du meeting d’hiver avait également fière allure avec le Groupe 2 prix Reynolds qui, outre de compter sur quelques uns des meilleurs spécialistes de la discipline que sont Riglorieux du Bois et Sourire de Voutré, pouvait se targuer de voir le crack Rapide Lebel débuté dans la spécialité.
Décevant cet été à l’attelé (il aurait été depuis soigné pour la maladie de Lyme), le phénomène de Sébastien Guarato a montré qu’il avait recouvré toute sa superbe mais aussi beaucoup d’aptitude à la discipline en signant une retentissante victoire, cela en égalant au passage le record du parcours en réalisant une réduction kilométrique de 1’10″8 (2175 mètres G.P.).
Malgré plusieurs faux départ Rapide Lebel n’a rien laissé de son influx à la volte en parvenant à s’emparer rapidement des commandes au détriment de Picsou de Villabon, pourtant grand spécialiste des parcours de vitesse. Effectuant la première partie du parcours sous la barre des 1’08, Rapide Lebel n’a simplement ensuite pas trouvé d’adversaires à sa mesure dans cette épreuve, n’étant nullement inquiété par les pourtant très bons Riglorieux du Bois et Sourire de Voutré (finalement disqualifié) qui ont dû se contenter de lutter pour le premier accessit de ce prix Reynolds.

Parmi les autres épreuves de cette première réunion très réussi du meeting, à souligner la deuxième victoire en quinté (en seulement 10 jours) de Rapide d’Epuisay dans le prix de Soulac. Associé au très en forme Jos Verbeeck, Rapide d’Epuisay poursuit ainsi son exceptionnel année 2012 et reste sur la bagatelle de neuf victoires lors de ses dix dernières sorties en compétition.


Pronostic pour le prix de Neuilly samedi à Vincennes

vendredi 2 septembre 2011

Pronostic pour le prix de Neuilly samedi à Vincennes

L’hippodrome de Vincennes tient samedi la première très belle réunion de son meeting d’été avec en course phare le convoité Critérium des 5 ans et les présences des meilleurs « S » en France dont notamment Speedy Blue, gagnant du Critérium des 4 ans, Sévérino (en photo), vainqueur du Critérium Continental, ou encore Scipion du Goutier, n°1 de la génération dans la discipline du trot monté.

Le reste de la réunion a également très fière allure avec deux semi-classiques pour les 3 ans où Une de Bertrange et Uncaring tenteront de confirmer leurs statuts de leader de la jeune génération. A suivre également le prix Camille Lepecq , une course de trot monté avec comme favori l’un des chouchous des turfistes, Quemeu d’Ecublei, ainsi que le prix de Beaugency qui comptera parmi ses 12 protagonistes Ricimer et Roxane Griff qui alignent les succès.

Pour ce pronostic on s’intéressera au prix de Neuilly et ses 19 participants avec des 7 à 10 ans biens connus des quintéistes. Après trois victoires consécutives Quolt des Obeaux vient de décevoir à Cabourg en se contentant de la quatrième alors qu’il partait écrasé d’argent avec une cote de 5/10. Tout le monde ayant le droit de connaitre un petit jour sans, on se gardera bien de le juger sur cette seule tentative et on se rappellera plutôt les propose de son entraineur Sébastien Guarato qui estime que son pensionnaire n’a que la moitié des gains en rapport à sa qualité.

Face à lui on retiendra un autre concurrent en net retard de gains, Pronto de May. Très longtemps tenu éloigné des pistes (il n’a couru qu’à deux reprises entre l’année 2009 et 2010), il vient d’effectuer deux parcours de remise en route et le dernier en date le montre sur la bonne voie.  Retrouvant cette fois son entraineur Christian Bigeon au sulky, il devrait à nouveau courir en net progrès et peut même viser d’ores et déjà la victoire.

Parmi les concurrents du second échelon de départ, on retiendra en premier lieu Quiz de Ginai, qui ne ménage certes pas ses efforts depuis le début de l’année mais semble toujours en grande forme, ainsi que Quilian Joyeux, venant de confirmer dans un très bon lot qu’il revenait au mieux. Perfect Sky, cette fois déferré des 4 pieds,  et Okilaibo, bien que plus confirmé corde à droite, seront quand à eux plutôt vus pour les places.

Pronostic pour le prix de Neuilly, course 3 de la réunion 1 :

3.Quolt des Obeaux

6.Pronto de May

15.Quillian Joyeux

19.Quiz de Ginai

7.Okilaibo

18.Perfect Sky

17.Quitty America

11.Pedro Vici


Une de Bertrange et Uncaring, en vedette pour l’ouverture de Vincennes

mardi 23 août 2011

Une de Bertrange et Uncaring, en vedette pour l’ouverture de Vincennes

Le mythique hippodrome de Paris-Vincennes, le temple du trot, a ouvert ses portes ce lundi pour son meeting d’été avec d’entrée de jeu un programme de qualité qui faisait la part belle à la jeune génération.

Les « U » étaient ainsi en piste pour deux semi-classiques, les prix Guy Deloison et Pierre Plazen, qui leurs étaient consacrés avec au final deux convaincants vainqueurs qui ont visiblement un bel avenir devant eux.

Chez les pouliches c’est Une de Bertrange  qui a dicté sa loi pour le compte de l’entrainement de jean-Michel Bazire. Venue se porter aux côtés de l’animatrice Upper Class (la petite sœur d’un certain Ready Cash), Une de Bertrange a il est vrai bénéficié par la suite de la faute d’Union Urzy qui tentait de l’inquiéter dans la ligne droite mais elle a tout de même laissé une impression des plus favorables en dominant nettement Une Lady en Or, jusqu’alors tête de liste de la génération chez les pouliches. Pas revus depuis plus de deux mois et son brillant succès dans le prix Albert Viel, on se gardera bien de juger cette dernière uniquement sur cette sortie car elle pouvait manquer d’un parcours et sera sans doute plus dangereuse la prochaine fois.

Aussi à l’aise dans les deux spécialités, Uncaring n’a pas eu de rival à sa mesure pour ce qui était pourtant qu’une rentrée. En tête dès la plaine, le pensionnaire de Sébastien Guarato n’a tout simplement jamais été inquiété, son driver Éric Raffin se contentant de contrôler les timides attaques, le lançant seulement dans les 100 derniers mètres pour s’assurer définitivement d’une victoire qui ne pouvait pas lui échapper face à des rivaux qui n’ont fait que jouer la deuxième place.

Troisième et ultime épreuve de Groupe de cette première réunion de ce meeting d’été sur le Plateau de Gravelle, le prix Legaux-Longpré mettaient lui aux prises de très bons chevaux de trot monté sur une distance de 2850 mètres. Si Singalo semblait s’être amendé  ces derniers temps, n’ayant plus été distancé dans la discipline depuis le 8 janvier dernier et alignant par la suite 5 succès, le champion de Louis Baudron et grand favori de l’épreuve malgré ses 25 mètres de handicap est retombé dans ses travers en se faisant disqualifié dans l’ultime tournant. Samigaz de Forgan, qu’a tenté d’inquiéter Tango Quick dans le final, en a profité pour signer la plus belle victoire de sa jeune carrière dans ce Groupe 2. Tarski du Fer s’emparant de la troisième place à très nette distance du duo de tête.

Enfin difficile de ne pas dire un mot également sur le quinté du jour et son brillant vainqueur Rock Barbés. Bien que ferré le fils de Look de Star a encore laissé une drôle d’impression en passant à l’offensive dans la monté seul et nez au vent avant de déposer ses rivaux du jour dans la ligne droite. Le sculptural pensionnaire de Jean-Luc Bigeon pourrait bien lui aussi être l’une des vedettes du prochain hiver sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle.

Mercredi pour la deuxième réunion ce sont les 5 ans qui auront cette fois la vedette avec le prix Jockey, quinté du jour et ultime préparatoire aux Critérium des 5 ans.

Vainqueur du Critérium Continental et très bon 6ème du prix d’Amérique, Sévérino va tenté de confirmer sa très bonne rentrée sur l’hippodrome de Cabourg le 9 août dernier et continuer surtout de peaufiner sa condition physique en vue de son grand objectif de l’été. Le pensionnaire de Christian Bigeon aura sur sa route notamment le très en forme Son Alezan, restant sur deux faciles succès,  mais aussi Scipion du Goutier, qui a montré cet hiver qu’il n’était pas qu’un cheval de trot monté, ou encore Speedy Blue qui a lui à son actif le Critérium des 4 ans.


Pinson pose ses jalons pour le Cornulier

lundi 10 janvier 2011

Pinson pose ses jalons pour le Cornulier

Ultime répétition général à 15 jours du Cornulier, le prix du Calvados n’avait certes pas réuni beaucoup de protagonistes avec seulement 8 concurrents au départ mais l’affiche entre Rombaldi, incontestable numéro 1 de sa génération au trot monté, et Paris Haufor, tonitruant vainqueur pour ses débuts dans la discipline, était prometteuse et riche d’enseignements en vu du grand rendez-vous.

Cependant, et bien que terminant les 2850 mètres du parcours de ce Groupe 2  tous deux pratiquement dans la même foulée, ce duel n’aura malheureusement pas tenu toutes ses promesses avec dès le moment de la volte Paris Haufor qui commettait la faute et perdait une bonne vingtaine de mètres sur le reste du peloton. De son côté Rombaldi, si il a un instant fait illusion en passant à l’offensive dans la montée de Vincennes, a beaucoup déçu en baissant ensuite rapidement de pied, devant se contenter de la cinquième place qu’il sauve donc de justesse face au retour de Paris Haufor.

Si, avec des excuses à faire valoir, le pensionnaire de Christian Bigeon a pleinement les moyens de se racheter dans le Cornulier, cette nouvelle défaite face à ses ainés de Rombaldi est plus inquiétante et il faudra au partenaire de Mathieu Abrivard montré un tout autre visage dans 15 jours s’il veut prendre une part active à l’arrivée.

Tous deux ont ainsi laissé dimanche la vedette dans ce prix du Calvados à Pinson et Alexandre Abrivard (également vainqueur en selle sur Scala Bourbon et Royal Quito ce weekend) qui y ont signé une très probante victoire. Invaincu dans la discipline au cours de ce meeting, Pinson aura d’autant plus marqué les esprits dimanche qu’il n’était cette fois pas déferré contrairement à ses deux précédents succès et fait désormais figure de logique prétendant pour succéder à One du Rib au palmarès du Cornulier.

Enfin pour finir un petit mot sur le quinté du jour le prix de Lille qui, même s’il se disputait à l’attelage, aura permis de se faire une petite idée de la bonne forme du moment d’une des prétendantes au Cornulier et en l’occurence de Pretty Jet  pour laquelle son entraineur Sébastien Guarato croit beaucoup en ses chances dans la grande épreuve.


Le prix d’Été voit l’avènement d’un nouveau crack

lundi 13 septembre 2010

Le prix d’Été voit l’avènement d’un nouveau crack

Considéré comme le prix d’Amérique estival, le prix d’Été édition 2010 aura immanquablement marqué les esprits avec l’éclatante victoire de Rapide Lebel.

Découvert par le grand public l’hiver dernier sur la cendrée de Vincennes où il a aligné les victoires face à ses contemporains, le pensionnaire de Sébastien Guarato a fait une première tentative face à l’élite en mai, tentative soldée par une 6ème place dans le Finlandia-Ajo remporté par Quarcio du Chêne. Après quelques semaines de vacances bien méritées, Rapide Lebel a fait une rentrée victorieuse face à de bons éléments que sont Quéroan de Jay ou La Dany Bar. Samedi à Vincennes, l’opposition était toutefois toute autre avec au départ des concurrents de prix d’Amérique comme Paris Haufor, Orlando Sport ou encore Olga du Biwetz. Et non-content d’affronter l’élite, Rapide Lebel a accentué la difficulté avec un départ catastrophique et plusieurs temps de galop qui lui ont valu de se retrouver en queue de peloton à plusieurs dizaines de mètre de sa position favorite, la tête de la course.  Mais le show Rapide Lebel a ensuite commencé avec tout d’abord un tour du peloton effectué sous le pied de 1’10 pour venir prendre le commandement dès la fin de la descente. Confiant dans le talent de son partenaire, Éric Raffin a pris ensuite ses aises avec le reste du peloton d’où seule Quarla tentait vainement de limiter l’écart qui allait pourtant rapidement s’élever à une cinquantaine de mètres. Nettement détaché, le dernier kilomètre n’a été ensuite qu’une formalité et la ligne droite finale seulement utile à recevoir les applaudissements nourris des spectateurs séduits par le numéro de ce phénomène qui n’a sans doute pas fini de faire parler de lui.

Une ombre demeure toutefois au tableau car étant hongre Rapide Lebel se voit priver en France des plus belles épreuves dont le prix d’Amérique comme le furent ces dernières années  Général du Lupin, Giesolo de Lou ou encore Euro Ringeat. Voilà le débat à nouveau relancé et il est vrai qu’il sera difficile de maintenir au prix d’Amérique son statut de championnat du monde de trot quand d’office on en interdit l’accès à celui qui en l’espace d’une course est devenu l’incontestable numéro 1 en France de la discipline.

Mots-clefs : , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés