Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Sarafina’

Nouvelle consécration pour Cirrus des Aigles

lundi 2 avril 2012

Nouvelle consécration pour Cirrus des Aigles

Si Godikova, la jument aux 14 Groupes 1, a mis un terme à sa carrière l’an passé sur sa troisième place dans la Bredeers’Cup Mile, le public français peut toujours compter sur son autre chouchou Cirrus des Aigles qui est allé s’imposer dans la Sheema Classic lors de la réunion la plus richement doté au monde (27 millions de dollars) de la Dubai World Cup à Meydan.

Pour construire ce nouveau succès, Olivier Peslier qui lui était cette fois associé a décidé de venir se placer nez au vent à l’extérieur de l’animateur Bold Silvano. Un choix judicieux car ce dernier (qui lui était monté par un autre jockey français Christophe Soumillon) bloquait la course et ne faisait pas l’affaire des concurrents placés plus en retrait. Dans la ligne d’arrivée Bold Silvano donnait des signes de fatigue mais contrairement à lui Cirrus des Aigles plaçait son attaque pour rapidement s’assurer un écart avec le reste du peloton. Déjà très impressionnant dans sa fin de course lors de sa sortie victorieuse dans la Breeders’Cup Tur, St Nicholas Abbey se lançait à sa poursuite et réalisait un effort peu commun mais s’il semblait pouvoir venir manger Cirrus des Aigles dans les 100 derniers mètres, celui-ci est reparti pour conserver courageusement une encolure au passage du poteau.

Véritable rente pour les turfistes depuis ses débuts en ne sortant que très rarement du podium, Cirrus des Aigles a véritablement franchit un nouveau palier l’an passé. Troisième pour sa rentrée dans le prix Exbury à Saint-Cloud, il a par la suite signé trois podiums en Groupe 1, seulement devancé par Sarafina, Goldikova et Planteur tout en glanant quatre nouveaux succès dont le Grand Prix de Deauville qu’il a dominé de tout une classe. Mais sa première véritable consécration il est allé la chercher en Angleterre sur le prestigieux hippodrome d’Ascot dans les Champion Stakes associé à Christophe Soumillon. Ce jour là non seulement il enlevait enfin un premier Groupe 1 grandement mérité mais il marquait aussi véritablement les esprits et s’installait dans la cour des grands en dominant un lot exceptionnel puisque derrière lui terminait So You Think, l’un des plus titrés pensionnaires de l’armada Aidan O’Brien, Snow Fairy, triple lauréate de Groupe 1 et troisième de l’Arc de Danedream, Midday, gagnante elle de six groupes 1, ou encore Nathaniel, qui restait sur sa victoire dans les King Georges face à ses ainés.


Présentation des principaux protagonistes du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

mardi 27 septembre 2011

Présentation des principaux protagonistes du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

Dernière ligne droite pour les plus grands champions sur la distance classique qui vont se retrouver dimanche pour la grande explication dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Présentation des principales forces en présence.

A tout seigneur, tout honneur et l’on commence avec le tenant du titre Workforce. Après son sacre de l’an passé, Workforce n’a été vu qu’à deux reprises cette année avec à la clé  la victoire pour sa rentrée dans un Groupe 3 puis une 2ème place d’un Groupe 1 début juillet à Sandown où il a été devancé par So You Think. S’il fera donc directement sa rentrée dans l’Arc après 3 mois d’absence, il ne faut pas oublier qu’avant sa victoire l’an passé il n’avait également plus couru depuis le mois de juillet et une obscure 5ème place dans les King Georges de Harbinger. Traditionnellement son partenaire, Ryan-Lee Moore victime d’une fracture sera bien présent pour tenter de décrocher le doublé.

Second l’an passé, Nakayama Festa avait bien failli apporter la consécration tant attendu par le peuple japonais et qu’avait également approcher les cracks El Condor Pasa et  Deep Impact.  Il vient d’effectuer sa rentrée dans le prix Foy après 10 mois d’absence et s’il a terminé 4ème sur 4 participants, il faut également dire que ce jour là son jockey lui a donné une vraie course en prenant les commandes de  l’épreuve. Il devrait courir en très net progrès, mais le timing est juste et reste à savoir si celui-ci sera suffisant pour faire au moins aussi bien que l’an passé…

On passe à la troisième de l’édition 2010, Sarafina. La représentante de la célèbre casaque verte a elle connu une préparation sans encombres. Impressionnante au printemps dans les prix Corrida et le Grand Prix de Saint-Cloud, Sarafina a bien gagné sa préparatoire et s’annonce comme l’une sinon la favorite de la course.

Parmi les autres chevaux d’âge qui devraient prendre part à ce sommet des courses de galop, le japonais Hiruno d’Amour très bon deuxième de Sarafina pour sa première sortie en France et l’ex-australien So You Think, qui s’est forgé un très beau palmarès en quelques mois passés en Europe, auront également de nombreux supporters.

On passe maintenant à la génération classique, les 3 ans, avec les chefs de file Galikova et Reliable Man.

Sœur de la crack Goldikova, Galikova a quelque peu manqué son premier rendez-vous de l’année, le prix de Diane, où elle n’a rien pu faire face à Golden Lilac. A sa décharge son entourage l’avait jugé ce jour là dans un jour sans. Elle a depuis largement remis les pendules à l’heure en remportant coup sur coup cet été le prix Guillaume d’Ornano puis son premier Groupe 1, le Qatar prix Vermeille, en y mettant à chaque fois la manière. Assurément  la tête de liste de sa promotion chez les pouliches, elle se présentera elle aussi avec des ambitions.

Reliable Man quand à lui a débuté tardivement sa carrière le 12 avril dernier ce qui ne l’a pas empêché de remporter moins de mois plus tard son premier Groupe 1 dans le prix du Jockey Club. Largement défait ensuite par Méandre dans le Grand Prix de Paris (il semblerait que le terrain ne lui ai pas convenu), il vient de pleinement se rattraper en déposant son rival dans le prix Niel pour sa rentrée.

Liste des restants engagés :
1 Workforce gb m.ps. 4 ans
2 So You Think nz m.ps. 5 ans
3 St Nicholas Abbey ire m.ps. 4 ans
4 Silver Pond m.ps. 4 ans
5 Hiruno d’Amour jpn m.ps. 4 ans
6 Nakayama Festa jpn m.ps. 5 ans
7 Arctic Cosmos usa m.ps. 4 ans
8 Sarafina f.ps. 4 ans
9 Snow Fairy ire f.ps. 4 ans
10 Treasure Beach gb m.ps. 3 ans
11 Casamento ire m.ps. 3 ans
12 Regent Street (ire) m.ps. 3 ans
13 Seville ger m.ps. 3 ans
14 Giant Step ire M.PS. 3 ans
15 Reliable Man (gb) m.ps. 3 ans
16 Shareta (ire) f.ps. 3 ans
17 Testosterone (ire) f.ps. 3 ans
18 Wonder of Wonders usa f.ps. 3 ans
19 Galikova f.ps. 3 ans

Sarafina, Reliable Man et Galikova marquent des points

lundi 12 septembre 2011

Sarafina, Reliable Man et Galikova marquent des points

A trois semaines du sommet mondial des courses de galop, le prix de l’Arc de Triomphe, l’hippodrome de Longchamp effectuait une grande répétition générale ce dimanche.

C’est le prix Foy qui ouvrait le bal des courses dites préparatoires avec les chevaux de 4 ans et plus. Si la quantité était loin d’être au rendez-vous avec seulement 4 participants, le plateau était intéressant avec le japonais Nakayama Festa, brillant second de l’Arc 2010, ainsi que son compatriote Hiruno d’Amour qui effectuait ses grands débuts en France, le O’Brien St Nicholas Abbey, vainqueur cette année notamment de la Coronation Cup, et Sarafina, seule française au départ  qui restait sur son brillant succès dans le Grand Prix de Saint-Cloud en juin dernier.

Si l’on pouvait craindre le manque de train avec si peu de partants, Nakayema Festa s’est chargé de faire déjouer les pronostics en assurant un très bon rythme à l’épreuve, sans doute son entourage souhaitant lui donner une vraie course lui qui n’est plus apparu en compétition depuis novembre dernier.  Brillante en dernière position puis tardant à trouver le passage entre St Nicholas Abbey et Hiruno d’Amour qui attaquait l’animateur, Sarafina parvenait finalement à se faire un passage à 200 mètres du but pour prendre le meilleur assez surement sur Hiruno d’Amour qui s’est révélé être son plus tenace adversaire.

Une demi-heure plus tard ce fut au tour des poulains de 3 ans de passer un dernier test avec le prix Niel. Vainqueur du Grand Prix de Paris en juillet dernier au prix d’un brillant effort final, Méandre faisait figure de grand favori de cette épreuve qui avait réuni  6 participants. Si le pensionnaire de André Fabre n’a pas démérité en s’emparant de la deuxième place, il faut également bien reconnaitre qu’il ne semblait pas avoir la superbe qui lui avait permis de s’imposer en juillet dernier, ne pouvant qu’admettre la supériorité de Reliable Man qui l’a très nettement devancé. Vainqueur du Jockey Club alors qu’il n’en était qu’à sa troisième sortie publique, le partenaire de Gérald Mossé a totalement fait oublié sa déconvenue du Grand Prix de Paris et redevient à fort juste titre un des favoris du prix de l’Arc de Triomphe d’autant plus que le vainqueur du prix Niel  s’est très fréquemment révélé être aussi le lauréat de l’Arc par le passé.

Enfin ultime course menant à ce qui est à juste titre considéré comme un véritable championnat du monde des galopeurs, le prix Vermeille, une épreuve qui ne mérite pas véritablement le terme de préparatoire puisqu’il s’agit d’un Groupe 1 et constitue à ce titre un véritable objectif en soi pour les entraineurs.

Battue dans le prix de Diane, Galikova  venait de remettre les pendules à l’heure en dominant de la tête et des épaules le prix Guillaume d’Ornano pour sa rentrée le mois dernier à Deauville. La sœur de la crack Goldikova a de nouveau fait forte impression en se jouant de l’opposition dans cette épreuve, plaçant une belle accélération dans les 200 derniers mètres pour aussitôt prendre un avantage décisif sur Testostérone, Shareta et la seule 4 ans au départ, Sarah Lynx.

Si Galikova, Sarafina et Reliable Man ont assurément marqué les esprits  et s’annoncent comme des prétendants logiques à la victoire le premier dimanche d’octobre dans l’Arc de Triomphe, quelques très sérieux rivaux n’étaient pas de la partie dimanche et ne seront pas à négliger loin de là comme le tenant du titre Workforce, Nathaniel, brillant vainqueur des King George, ou encore l’ex-australien So You Think, lauréat le weekend dernier des Irish Champion Stakes qui constituait son déjà troisième succès en Groupe 1 depuis son arrivée en Europe en début d’année. Avec ce très prometteur plateau le Prix de l’Arc de Triomphe s’annonce donc sous les meilleurs auspices et plein de suspens.

Mots-clefs : , , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

La saison de galop est véritablement lancée

lundi 2 mai 2011

La saison de galop est véritablement lancée

Si sur la planète course on avait déjà pu assister à quelques très bonnes épreuves de plat avec notamment Meydan et l’émouvant succès des japonais dans la Dubaï World Cup, c’est bien véritablement ce weekend que les choses sérieuses ont démarré en Europe avec notamment Planteur et Frankel qui ont particulièrement marqué les esprits au sein d’un programme très riche.

Et cela a commencé en France avec le tout premier Groupe 1 de la saison samedi à Longchamp, le prix Ganay. Brillant vainqueur pour son retour en piste dans le prix d’Harcourt, Planteur y était placé en position de favori mais avait fort à faire avec cette fois une opposition bien plus relevé en raison de la présence de Cape Blanco, qui a avait forte impression dans les Irish Champion Stakes sur une distance voisine en 2010, Cirruse des Aigles, jamais aussi redoutable que sur la piste de Longchamp où il n’a jamais déçu, et Sarafina, lauréate du Diane et troisième de l’Arc de Triomphe en 2010.

Pour mener sa tâche à bien Planteur bénéficiait pour l’occasion d’un leader, Pouvoir Absolu. Si ce dernier n’a pu s’emparer de la tête et imposé son rythme à l’épreuve, il aura au moins eu le mérite de faire galoper Cape Blanco à son intérieur et d’en émousser la pointe.  Placé en retrait en cinquième position (il n’était que 7 au départ), Christophe Soumillon jockey du favori prenait l’option dans la ligne droite de ne pas contourner le petit peloton et de tenter de se frayer un passage entre ses rivaux. Une option qui s’est révélé payante à la distance où Planteur a trouvé le passage entre Cirrus des Aigles et Cape Blanco et a fourni un brillant effort qui lui a pemis de créer surement la décision. Cape Blanco quand à lui coinçait un peu dans les derniers mètres de course, laissant les marches du podium à Sarafina, très convaincante pour une tentative de rentrée, et Cirrus des Aigles.

L’autre principal fait marquant de ce weekend a eu lieu de l’autre côté de la Manche avec la retentissante victoire de Frankel dans les 2000 Guinées.

Invaincu en 5 tentatives, laissant à chaque fois une impression folle, le phénomène d’Henry Cecil n’a une nouvelle fois  pas fait dans le détail. Si son entourage lui avait adjoint un leader pour l’aider dans sa tâche pour ce premier grand objectif de l’année, Frankel n’en a eu nul besoin le reléguant à distance dès le début du parcours comme tous ses autres rivaux d’ailleurs. Malgré ce parcours de 1600 mètres en ligne droite qui en a écœuré plus d’un adoptant cette tactique, Frankel n’a ensuite jamais molli et c’est avec 6 longueurs d’avance sur Dubawi Gold et Native Khan qu’il a franchi le poteau d’arrivée.

Dans la version féminine, les 1000 Guinées, disputée dimanche c’est Blue Bunting associé à Lanfranco Dettori qui s’est imposée au prix d’un remarquable finish côté corde. Pas de chance pour les françaises qui étaient venus en force dans cette épreuve avec Nova Hawk qui échoue au pied du podium tandis que Moonlight Cloud, favorite de l’épreuve, a dû se contenter de la 7ème place. Immortal Verse ayant quand à elle été déclarée non-partante par les commissaires anglais pour avoir fait preuve d’un peu trop de caractère dans les stalles de départ.