Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Saint du Chênet’

Ceasar’s Palace n’a rien perdu de son talent

lundi 14 octobre 2013

Ceasar’s Palace n’a rien perdu de son talent

Après le grandiose weekend du Qatar prix de l’Arc de Triomphe et le couronnement de Trêve, un autre événement hippique est en approche, le weekend international de l’Obstacle dont les principales épreuves préparatoires se tenaient ce dimanche sur l’hippodrome d’Auteuil.

Très impressionnant à l’âge de 3 et 4 où il a aligné les succès tous avec une grande facilité à Cagnes-sur-Mer et Auteuil, Ceasar’s Palace a ensuite connu une longue interruption de carrière de près de deux ans, ne retrouvant la compétition que le 24 septembre dernier où il a préservé son invincibilité sur les obstacles dans le prix Hunorisk. Dimanche il passait un sérieux test en retrouvant quelques uns des meilleurs chevaux d’âge sur les balais dans le prix Carmarthen dont Saint du Chênet, vainqueur l’an passé de cette épreuve mais surtout du Grand Prix d’Automne auquel il conduit.
Placé à l’arrière-garde par Bertrand Lestrade en début de parcours, Ceasar’s Palace s’est bien détendu avant de par lui-même de décider qu’il fallait passer aux choses sérieuses en se rapprochant progressivement et sans effort pour prendre les devants dans la ligne d’en-face, le cheval prenant alors dans son train plusieurs longueurs d’avance. S’il est rapidement apparu que le reste de l’opposition n’allait pas encore cette fois mettre à mal l’invincibilité de Ceasar’s Palace, Saint du Chênet lui n’avait pas dit son dernier mot mais dans la précipitation en tentant de le suivre commettait une grosse faute sur la dernière haie, se retrouvant à terre. Débarrassé de son dernier rival, Ceasar’s Palace n’avait alors plus qu’à filer au poteau, laissant cette fois à six longueurs son dauphin du jour Prince Oui Oui, revenant lui aussi très bien après une longue absence, et à près de dix son compagnon d’entrainement Dulce Léo.

Trois autres courses de groupe étaient également au programme de cette réunion dominicale et les hostilités avaient débuté par des champions en devenir, les 3 ans qui prenaient part au prix Georges de Talhouet-Roy, tremplin du Cambacérès. Comme dans le prix Camarthen, c’est le duo Jean-Paul Gallorini – Bertrand Lestrade qui s’y est mis à l’honneur avec Hippomène. Déjà vainqueur de deux listed, le fils de Dream Well n’a pas manqué le coche pour sa première participation en groupe, devant toutefois sortir le grand jeu pour venir à bout de Hilton du Berlais qu’il n’a devancé que du plus court des avantages. Autre similarité avec le Camarthen, c’est là aussi un Gallorini qui complète le podium avec Albama Le Dun qui termine tout de même en net retrait du duo de tête.

Après le quinté du jour enlevé par Anik de Maspie, ce fut au tour des steeple-chasers de 4 ans de passer à l’action avec le prix Orcada.
Premier leader de la génération dans la discipline, Vanilla Crush avait vu au printemps sa domination complètement remise en question par son propre compagnon d’entrainement chez Guillaume Macaire, Storm of Saintly. Vainqueur du Groupe 1 prix Ferdinand Dufaure, ce dernier l’avait également bien dominé pour leur rentrée commune dans le prix Edmond Barrachin mais Vanilla Crush n’a visiblement pas abdiqué et remporte cette fois la manche malgré quelques facéties, dominant surement Storm of Saintly et offrant un nouveau groupe à Bertrand Lestrade.

Ultime préparatoire du jour, le groupe 3 prix Héros XII regroupait des chevaux d’âge sur le steeple appelés à prendre part au prix La Haye Jousselin.
Alignant les victoires à 4 ans avant de connaitre un coup d’arrêt dans le prix Ferdinand Dufaure où il a dû se contenter du premier accessit, Saint Palois effectuait en cette occasion son retour dans la discipline après une discrète rentrée sur les balais du prix Marly River. Cette fois bien plus affûté, le représentant de Jacques Ortet a prouvé qu’il faudrait également compter avec lui pour cet automne, patientant longuement à proximité des animateurs avant de se retrouver seul à la lutte avec Quart Monde de quatre ans son aînés mais qui ne s’est incliné que dans les ultimes battues. Favori de la course, Farlow des Mottes termine lui en troisième position.

En attendant ce prometteur Weekend International de l’Obstacle prévu les 2 et 3 novembre, un beau rendez-vous est au menu de la semaine avec la onzième étape du Grand National du Trot à Lyon-La Soie.
Leader au classement, Swedishman tentera de conforter son maillot jaune mais n’aura pas la tâche facile au 50 mètres malgré un parcours de longue haleine au menu (3250 mètres). Vainqueur des étapes de Cherbourg et de Reims, les seules auxquelles il a pris part, Sthiéric va lui tenter de poursuivre sa remonter fulgurante au classement et combler au moins en partie les seize points qui le sépare du pensionnaire de Thierry Duvaldestin.
Rappelons également que comme pour chaque étape de ce G.N.T. 2013 Zeturf propose une cagnotte de 5000 euros à partager entre les parieurs touchant 5 jumelés gagnants sur cette réunion à Lyon.


Lagunak remporte le marathon de l’automne

lundi 5 novembre 2012

Lagunak remporte le marathon de l’automne

Seconde plus importante épreuve du programme français sur le steeple après le Grand Steeple-Chase de Paris, le prix La Haye Jousselin a rendu son verdict ce dimanche à Auteuil dans le cadre du prestigieux Weekend International de l’Obstacle avec la consécration pour Lagunak.

Épreuve à jamais associée à Al Capone II, vainqueur à sept reprises de ce groupe 1 entre 1993 et 1999, ce prix La Haye Jousselin ne comptait certes pas dans son rang le lauréat du Grand Steeple Mid Dancer qui ne sera revu que l’an prochain mais tout de même d’excellents spécialistes de la discipline tels que Rubi Ball, le lauréat des deux précédentes éditions, ou encore Net Lovely dont la belle victoire dans le prix Héros XII avait propulsé au rang de favorite.
Sur un terrain pénible ce marathon de l’automne n’a pas manqué d’être sélectif avec la moitié des 10 concurrents qui n’ont pu boucler les 5500 mètres du parcours, la course perdant sur faute trois concurrents très en vue (Kotkieglote, Rubi Ball et Sadler’s Flaure) alors que Double Dizzy et Savigny ont eux dû être arrêtés respectivement devant deux des plus mythiques obstacles d’Auteuil, la rivière des tribunes et le rail-ditch. De cet écrémage Net Lovely a bien failli être également l’une des victimes sur le rail-ditch qu’elle a mal franchi. La partenaire de Jonathan Plouganou s’est toutefois très bien ressaisie par la suite mais elle n’aura toutefois rien pu faire contre l’avion Lagunak, impérial dans le final et qui remporte là son premier groupe 1.
Entraîné par Yannick Fouin, Lagunak n’a pas eu une carrière de tout repos en raison de pépins de santé qui l’ont contraint à souvent rester au box. Ce 8 ans fils de Mansonnien n’a ainsi retrouvé la compétition qu’au mois de mars dernier après une absence de près de deux ans. Rapidement revenu à un très bon niveau, Lagunak a gagné dès sa quatrième sortie le prix des Drags, la consolante du Grand Steeple, avant ainsi de connaître la consécration dimanche dans l’une des épreuves d’obstacle les plus convoitées.

Ce Weekend International de l’Obstacle ne s’arrêtait bien sûr pas à ce seul prix la Haye Jousselin avec trois autres groupes 1 qui l’ont précédé.
Cela commençait samedi avec le Grand Prix d’Automne où l’éclectique Saint du Chênet a fait étalage de ses talents de nageurs en remportant son premier groupe 1 en haies (sur le steeple Saint du Chênet a à son palmarès le Ferdinand Dufaure), une victoire acquise en résistant de justesse à la bonne fin de course de Le Tranquille. Le prix Cambacérès qui consacre lui le meilleur espoir sur les balais, a tourné à la consécration pour l’entrainement de Guy Cherel qui, outre d’avoir pu aligner trois de ses pensionnaires au départ, compose le jumelé gagnant avec Extrême Cara qui confirme son succès dans la préparatoire en contenant jusqu’au bout l’attaque de son compagnon de box Laristo. Enfin les 4 ans avaient une course de steeple qui leurs était réservée, le prix Maurice Gillois. Dans cette génération toujours à la recherche d’un leader, le jeu des chaises musicales s’est poursuivis. Ainsi Teejay Flying, vainqueur du Ferdinand Dufaure, a dû être arrêté en fin de parcours tandis que Farlow des Mottes, lauréat de l’ultime préparatoire, a dû se contenter d’une obscure cinquième place. Tous deux laissant la vedette à Utopie des Bordes qui apporte une nouvelle et symbolique victoire à la casaque Sénéchal dont l’effectif va être bientôt mis au vente.

Pour la semaine à venir si les programmes ne manquent pas d’intérêt avec notamment lundi deux semi-classiques pour les 3 ans à Vincennes ou encore trois courses de groupe mardi sur la piste de Maisons-Laffitte, le grand rendez-vous pourrait bien être la douzième étape du Grand National du Trot qui se déroulera mercredi sur l’hippodrome de Nantes avec Riskaya qui va tenter de conforter sa place de leader au classement en résistant au retour de Soleil du Fossé qui partira 25 mètres derrière elle.
Comme lors de chaque étape de ce Tour de France des trotteurs Zeturf met en jeu 5000 euros qui seront partagés entre entre les turfistes qui toucheront 5 Ze2/4 au cours de cette réunion nantaise.


Weekend international de l’obstacle à Auteuil

vendredi 5 novembre 2010

Weekend international de l’obstacle à Auteuil

Si le plat à son weekend de l’Arc de Triomphe, plus riche rendez-vous hippique en Europe, l’obstacle n’est pas en reste avec deux jours de grands moments sportifs ces 6 et 7 novembre sur l’hippodrome d’Auteuil.

Pour samedi la course a ne pas manquer sera le Grand Prix d’Automne avec au départ le leader incontesté de la discipline en France, Questarabad.  Le champion de Marcel Rolland a manqué son objectif du début d’année avec la Grande Course de Haies, piégé par Christophe Soumillon très inspiré en selle sur Mandali, mais depuis il a prouvé (s’il était encore nécessaire) qu’il était bien le patron et partira au départ de ce Groupe 1 en position de large favori.  Face à lui 10 concurrents tenteront leurs chances parmi lesquels on peut citer Avenue Marceau, récente troisième dans le Grand Steeple-chase d’Enghien de Alarm Call, Tyko, brillant dauphin de Questarabad dans la préparatoire, ou encore Really Hurley, venant de se distinguer au niveau des quintés et qui tentera ici de monter de catégorie avec bonheur.

Les autres courses de groupe de cette première journée mettront aux prises les 3 ans avec le prix Bournosienne pour les haies et le prix Congress sur le steeple, toutes deux s’annonçant très ouvertes en raison notamment de l’absence de véritable leader dans cette génération  (Nikita du Berlais étant provisoirement sur la touche).

Quand à dimanche trois épreuves de Groupe 1 sont prévus au programme dont le marathon de l’automne, le prix La Haye Jousselyn, et ses 5 500 mètres de steeple. Héros malheureux du Grand Prix de Paris, Remember Rose aura à cœur de renouer avec la victoire dans cette course dont il est le tenant du titre. Face à lui se dressera le 5 ans Rubi Ball, et Mid Dancer qui a 9 ans vient de montrer ce dont il était encore capable.  Dans le Grand Steeple-Chase des 4 ans, le prix Maurice Gillois, Saint du Chênet  leader incontesté de la génération au printemps grâce notamment à sa victoire dans le prix Ferdinand Dufaure tentera lui de prendre sa revanche sur Kauto Stone qui vient de très nettement le devancer. Enfin les trois ans auront également leur Groupe 1 au cours de ce weekend de gala avec le prix Cambacérés où Tanais du Chênet, auparavant pressentie pour disputer la veille le prix Bournosienne, tentera finalement sa chance face aux mâles.