Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Olivier Peslier’

Intello fait parler la classe dans le Jockey Club

lundi 3 juin 2013

Intello fait parler la classe dans le Jockey Club

Si le Jockey Club est souvent décrié depuis que sa distance a été ramené de 2400 à 2100 mètres, l’édition 2013 aura affiché du très bon spectacle où le meilleur a assurément gagné avec la victoire sans appel du représentant de la casaque Wertheimer, Intello.

Victime d’un numéro en dehors dans les stalles de départ lors de la Poule d’Essai des Poulains, Intello y avait perdu son invincibilité mais nullement l’estime des observateurs grâce à une plus que méritoire troisième place, devancé que de peu par Style Vendôme et Dashtaron. Placé favori de cette édition 2013, Intello a cette fois pu faire parler la classe et a répondu aux attentes des parieurs.
Il faut dire que Olivier Peslier qui l’avait mené à la victoire lors de ses trois premières sorties n’a pas voulu laisser la place au hasard, occupant rapidement la troisième position et sûr de la tenue de son champion l’a rapidement lancé à l’offensive dans la ligne d’arrivée de Chantilly. Au-dessus du lot ce dimanche, Intello n’a pas ensuite molli, remportant un franc succès qui en appel d’autres et en font un prétendant tout désigné au prochain prix de l’Arc de Triomphe.
Très impressionnant à deux ans et notamment dans sa magistrale envolée dans le Critérium de Saint-Cloud, Morandi a connu un début d’année plus difficile, devant notamment se contenter de la sixième place de la Poule d’Essai des Poulains. L’allongement de la distance lui a visiblement fait retrouver ses ailes et le pensionnaire de Jean-Claude Rouget s’empare ainsi d’une très bonne deuxième place derrière l’intouchable lauréat et prive au passage André Fabre du jumelé gagnant lui qui outre le vainqueur sellait également le troisième et jusqu’alors invaincu Sky Hunter.
Parmi les autres enseignements de ce Jockey Club 2013, à souligner également la performance de Shikarpour. S’il n’est pas surprenant de retrouver à l’arrivée un poulain d’illustre naissance et défendant les couleurs ultra classique de l’Aga Khan, celui-ci pour n’avoir débuté seulement que le 12 mai dernier réalise tout de même une bien prometteuse prestation.

Dans l’actualité des sites de paris hippiques en ligne après Zeturf qui pour cette semaine de Jockey Club avait revu à la hausse son bonus à l’inscription, c’est au tour de Betclic de le faire.
Ainsi depuis le 30 mai et jusqu’au 23 juin prochain, le plafond du bonus à l’inscription passe de 130 à 150 euros. Les modalités d’obtention restant les mêmes, le joueur touchant dans un premier temps un bonus de 50% de son premier dépôt puis reçoit à nouveau 50% de celui-ci lors de l’activation définitive du compte.

Mots-clefs : , , , , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

Olivier Peslier s’offre un quatrième Arc avec Solémia

lundi 8 octobre 2012

Olivier Peslier s’offre un quatrième Arc avec Solémia

Après un triplé de 96 à 98 avec Hélissio, Peintre Célèbre et Sagamix, Olivier Peslier a pu à nouveau goûter aux joies de la victoire dans la plus belle course de galop avec la victoire surprise de Solémia dans le Qatar prix de l’Arc de Triomphe ce dimanche à Longchamp.

Avec la pluie en invité de ces derniers jours au-dessus du ciel parisien, le paramètre du terrain aura sans doute été d’une primordiale importance pour cette cuvée 2012 avec malgré une lice à zéro une piste qui a tendu vers le lourd au fil des prestigieuses épreuves de cette journée de gala. Dans ces conditions difficiles pour des chevaux plus habitués au bon terrain cette année, de nombreux concurrents ont affiché des valeurs bien loin de leurs sommets. Les ailes de Saônois, le fameux cheval du boulanger, étaient ainsi coupés ce dimanche et l’on a également pu voir Shareta et Camelot relégués au simple rôle de figurants, eux qui ont tant brillé dans les groupes 1 européens depuis le début de l’année.
Il y a pourtant eu un des favoris que ce terrain pénible n’aura pas trop rebuté, Orfevre. Placé dans les dernières positions avec son numéro 18 dans les stalles par Christophe Soumillon, le champion japonais au plus de 9 millions d’euros de gains a attendu la sortie de la fausse ligne droite pour se lancer dans cette bataille au sommet. Que dire de l’impression laissée alors. Venant dans un canter sur la tête de la course qu’occupait à ce moment Solémia et Masterstroke, Orfevre les a aussitôt laissé sur place sans donner le moins du monde l’impression de forcer son talent.
Mais c’est une fois seule en tête que commença le cauchemar des supporteurs nippons qui étaient venus comme chaque année en nombre sur l’hippodrome. Penchant fortement sous l’effort, Orfevre débuta par considérablement se rallonger la distance en traversant la piste pour se caler contre la lice au point de la heurter. Derrière Solémia et Olivier Peslier qui n’avaient pu que le regarder passer reprenaient espoirs en repartant à l’assaut. Christophe Soumillon ne parvenant à relancer sans raison la belle machine, Solémia parvenait finalement à refaire le terrain perdu pour lui prendre une encolure au passage du poteau.
Pour les japonais, tous férus des courses hippiques et notamment de l’Arc, cette nouvelle défaite prend des allures de malédiction après les deuxièmes places de Nakayama Festa, devancé de peu par Workforce, et El Condor Pasa, qui aura eu seulement la malchance de courir cette épreuve la même année qu’un certain Montjeu.
Sept longueurs derrière ce duo Masterstroke montrait une fois de plus l’habilité de André Fabre à préparer cette épreuve et sa dureté sous l’effort en conservant la troisième place devant la très grosse outisder Haya Landa, quatrième à plus de 130/1, et Yellow And Green.


La crème des galopeurs en piste ce weekend

jeudi 3 novembre 2011

La crème des galopeurs en piste ce weekend

Les galopeurs seront à la fête avec un programme exceptionnel qui les attends de part et d’autre de l’Atlantique avec la Breedeers’ Cup aux États-Unis et le weekend international de l’obstacle à Auteuil.

Pour cette 28ème édition de la Breeders’ Cup qui se déroulera comme l’an passé sur l’hippodrome de Chuchill Downs dans le Kentucky 15 courses sont au programme sur les deux réunions de vendredi et Samedi.

Si l’année dernière Zenyatta tenait le haut de l’affiche en tentant de quitter la compétition invaincue en remportant le Classic, cette année tous les regards (y compris américain) seront portés sur la française Goldikova et Olivier Peslier (en photo) qui tenteront l’improbable exploit de remporter la Breeders’ Cup Mile pour la quatrième année consécutive. Avec au passage l’occasion pour l’exceptionnelle jument de Freddy Head de quitter sa carrière de compétitrice sur une quinzième victoire de Groupe 1 !

En France le spectacle ne manquera pas également avec le weekend international de l’Obstacle et les festivités commenceront dans le temple de l’obstacle samedi avec au menu de cette première journée trois courses de groupe :  le prix Bournosienne et Congress, regroupant quelques bons espoirs parmi les pouliches et poulains de 3 ans, et surtout le Grand Prix d’Automne, le Groupe 1 du jour. La course a réuni cette année 12 participants dont la valeur montante Kap Dream qui pourrait bien assoir ce samedi sa domination sur les balais en remportant son premier Groupe 1.

Dimanche le ton montera encore d’un cran avec cette fois trois groupes 1 à l’affiche. Si le prix Cambacérès, qui désignera le premier leader de la jeune génération, et le prix Maurice Gillois, où Tanais du Chenet tentera de devenir la meilleur sur le steeple chez les 4 ans au nez et à la barbe des mâles, promettent déjà du grand spectacle,  le prix La Haye Jousselyn devrait comme chaque année être le rendez-vous le plus attendu par les turfistes dans ce prestigieux programme.

Véritable pendant du Grand Steeple-Chase de Paris, le prix La Haye Jousselyn réuni lui aussi la crème de la discipline sur un titanesque parcours de 5500 mètres. Un parcours rendu encore plus pénible par le terrain qui comme chaque année en cette saison ne devrait pas manquer d’être profond. Second du Grand Steeple, Rubis Ball aurait dû en être le grand favori mais voilà, c’est deux parcours de rentrée n’ont pas franchement convaincu et laisse la porte ouverte à ses adversaires du jour tel que Doumaja, toujours là dans les grands rendez-vous.

Pour les parieurs des promotions ont été mises en place avec le PMU qui se montre très actif pour mettre en avant la Breeders’ Cup. Le site de pari hippique retransmettra ainsi non seulement les épreuves en direct sur son site en ligne mais proposera également deux opérations promotionnelles : l’une dans les points de vente participants avec pour 6 euros joués en couplé un ticket à gratter pour tenter de gagner un cadeau Breeders’ Cup et participer au tirage qui désignera le gagnant d’un voyage à l’Ile Maurice et l’autre spécialement réservée aux utilisateurs du site en ligne avec le partage d’une bonification de 50 000 euros. Pour en avoir votre part, il vous faudra faire partie des joueurs ayant misés au moins 50 euros sur le couplé ordre international ou le trio ordre international.

Zeturf  quand à lui mise sur les sauteurs avec un challenge sur la superbe réunion du weekend international de l’obstacle. 10 000 euros seront mis en jeu et distribués entre les joueurs qui seront parvenus à toucher sur la réunion d’Auteuil de ce dimanche 6 novembre au moins 5 Trio.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

Galikova tient sa revanche

mardi 16 août 2011

Galikova tient sa revanche

Première et deuxième du dernier prix de Diane, Golden Lilac et Galikova se retrouvaient à nouveau aux prises pour leurs rentrées lundi à Deauville à l’occasion du Groupe 2 prix Guillaume d’Ornano.

Très facile lauréate dans le Diane qui faisait suite à un tout aussi impressionnant succès dans la Poule d’Essai des Pouliches, Golden Lilac n’a pu cette fois que s’avouer vaincu dans ce nouveau duel où Galikova a montré un tout autre visage. Alors qu’à la corde Golden Lilac avait choisi la file emmenée par Colombian, sa rivale prenait elle la file extérieur emmenée par sa compagne de couleurs Slow Pace. A mi-li droite d’arrivée, Galikova surgissait alors pour faire très surement la différence et remporter un premier Groupe 2 très prometteur en vue des classiques de l’automne. Pour cette rentrée Goldena Lilac n’avait visiblement pas elle sa redoutable accélération qu’on lui a connu ce printemps et cette sortie, soldée par une troisième place derrière un remarquable Slow Pace, n’est sans doute pas à prendre au pied de la lettre.

Pour le jockey de la gagnante Olivier Peslier cette réunion du 15 août sur l’hippodrome normand a bien failli se transformer en une véritable Saint Peslier.  Avant cette victoire avec Galikova le quadruple vainqueur de la Cravache d’or connaissait en effet un début de réunion euphorique, remportant tout d’abord très facilement avec Best Dating le quinté du jour, le Grand Handicap de Deauville qui n’est autre que le handicap de plat le mieux doté en France avec 100 000 euros. Par la suite il remportait coup sur coup les deux courses réservées aux inédits avec Nutello et Soft Lips, ce qui avec sa victoire dans le Guillaume d’Ornano portait le total à 4 ce lundi en autant de course !

Malheureusement c’est dans la plus belle, le Groupe 1 prix Jacques Le Marois, qu’il allait devoir se contenter du premier accessit, avec sa crack jument Goldikova avec laquelle il venait de remporter le 100ème Groupe 1 de son exceptionnel carrière.

Positionné en léger retrait dans le sillage de Planteur tandis qu’en tête ses deux chevaux de train Flash Dance et Polémique assuraient un train assez sélectif à l’épreuve, Goldikova s’est de nouveau comportée très courageusement en tentant de revenir chercher Immortal Verse qui avait pris le meilleur mais cette dernière, bien qu’ayant prononcé un peu tôt son impressionnante accélération, a tenu bon jusqu’au poteau pour triompher dans ce rendez-voi roi du meeting estival deauvillais. Dauphine de Goldikova 15 jours plus tôt dans le prix Rothschild, Saphresa a de nouveau butter sur sa rivale en échouant d’un court nez au passage du poteau.

Mots-clefs : , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

Goldikova offre son 100ème Groupe 1 à Olivier Peslier

lundi 1 août 2011

Goldikova offre son 100ème Groupe 1 à Olivier Peslier

Difficile de trouver encore des superlatifs pour qualifier la fantastique carrière en course de Goldikova qui, de retour dimanche sur son hippodrome fétiche de Deauville, a de nouveau ébloui de tout son talent la cote normande à l’occasion de son 4ème succès dans le prix Rothschild.

Assistée de son leader Flash Dance qui l’a emmené jusqu’au 400 mètres Goldikova a ensuite pris franchement le meilleur et s’est permis le luxe de se relâcher dans les 50 derniers mètres, permettant à Sahpresa (l’autre star des juments d’âge en France et en Europe) de venir n’échouer que d’une courte encolure. Il faut dire aussi que dans 15 jours se profile le Jacques le Marois qu’elle a remporté en 2009 et où il faudra cette fois affronter les mâles, raison pour laquelle dans l’idéal elle ne devait faire que le minimum dimanche pour s’imposer. Une mission dont se sont parfaitement acquittés Goldikova et son jockey attitré Olivier Peslier.

Bilan au lendemain de cette victoire, Goldikova remporte son quatrième pris Rothschild, et consécutivement qui plus est, une performance rarement réussi dans l’histoire des courses au plus haut niveau. La jument des frères Wertheimer gagne son 14ème Groupe 1, accentuant ainsi un peu plus son record européen en la matière, mais surtout elle offre à Olivier Peslier sa centième victoire à ce niveau, une heureuse coïncidence qui vient fort justement récompenser ce duo qui a indubitablement marqué de son empreinte les courses hippiques.

Dans le reste de l’actualité de ce weekend hippique, les trotteurs eux avaient rendez-vous ce samedi et ce dimanche sur la piste d’Enghien.

Samedi le Groupe 3 prix de Milan occupait le haut de l’affiche avec de très bons 4 ans européens qui se trouvaient opposés sur 2150 mètres autostart pour une épreuve qui servait également de support au quinté.  Si l’Italie a bien failli sortir vainqueur avec son représentant Nadar Nof qui avait pris nettement le meilleur à mi-ligne droite, c’était sans compter sur le cheval de classe du lot The Best Madrik qui est venu surement prendre l’ascendant après avoir longtemps patienté à la corde. Ce pensionnaire de Jean-Étienne Dubois (vainqueur notamment du Critérium des Jeunes) réalisant là une rentrée des plus prometteuses, lui qui n’avait pas été revu en piste depuis son échec le 7 mai dernier dans le Critérium des 4 ans de Timoko.

Un peu plus tôt dans l’après-midi Rêve de Beylev, la grosse note du René Ballière, a quand à lui poursuivi sa très belle année 2011 en dominant  très surement le prix de la Méditérannée aux dépens de Nil et l’italien Lower Power.

Dimanche les trois ans étaient à leur tour en piste sur l’hippodrome du Plateau de Soisy avec le prix Henri Cravoisier sur 1609 et là encore une opposition européenne très forte. Deuxième remarqué du prix de Berlin de Ubriaco puis vainqueur du prix de Rome, Uniclove a conclu en beauté son mois de juillet par une nouvelle victoire dans ce Groupe 3. Mal embarqué en se retrouvant rapidement nez au vent à côté de l’animatrice Ustania, le fils de Look de Star n’en a pas moins effectué une très belle ligne droite en repoussant avec assurance l’assaut de Upper Class.

Mots-clefs : , , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

Tin Horse et Golden Lilac, héros des Poules

lundi 16 mai 2011

Tin Horse et Golden Lilac, héros des Poules

Version française des Guinées irlandaises et anglaises, les Poules d’Essai se tenaient ce dimanche sur la piste de Longchamp pour récompenser les meilleurs poulains et pouliches sur la distance de 1600 mètres.

Honneur aux dames et l’on commence avec la Poule d’Essai des Pouliches que Golden Lilac a survolé de toute une classe.  Si la pensionnaire d’André Fabre avait laissé entrevoir de sérieux espoirs à deux ans en s’imposant surement dans les deux courses auquelles elle a pris part, c’est véritablement dans le prix de la Grotte le 24 avril dernier que la fille de Galileo a gagné son statut de favorite de la Poule d’Essai en surclassant l’opposition dans ce Groupe 3 sans le moindre coup de cravache de Maxime Guyon sûr de son fait. Dimanche elle n’a fait que confirmer cette excellente impression si bien que l’on vu qu’elle en piste , allongeant ses belles foulées dans la ligne droite pour ne faire qu’une bouchée de l’animatrice Glorious Sight et aussitôt se détacher. Cap désormais pour Golden Lilac sur les 2100 mètres du prix de Diane à Chantilly.

Si Tin Horse a aussi fait preuve d’assurance lors de sa victoire dans la version masculine de ses Poules, il n’arrivait pas lui au départ de l’épreuve dans la position de favori. Second de Wottom Bassett (5ème ce dimanche) à 2 ans pour sa première tentative au niveau Groupe 1 à l’occasion du prix Jean-Luc Lagardère, Tin Horse pour sa rentrée venait de prendre la troisième place de la préparatoire prix de Fontainebleau. Une performance d’autant plus encourageante que ce jour là il n’avait vraiment pas été des plus heureux tout en terminant son parcours dans un très bon style. Des malheurs désormais complètement oubliés avec sa belle victoire de dimanche  où il a pu cette fois obtenir un bon parcours côté corde, prenant ensuite le meilleur nettement sur un Havane Smoker qui semblait pourtant parti pour la gloire.

Deux autres épreuves de groupe étaient également au programme de ce dimanche de gala à Longchamp : le prix Hocquart, possible tremplin vers le prix du Jockey-Club, et le prix de Saint-Georges, un sprint de 1000 mètres pour 3 ans et plus.

Dans le premier il a fallu recourir à la photo finish pour départager Prairie Star et Grand Vent. La victoire revenant finalement au défenseur de la célèbre casaque Wildenstein qui a faire preuve de courage pour repousser d’un rien la vive offensive de Grand Vent qui a terminé son parcours en trombe après avoir musardé à l’arrière-garde.

Amputé de Marchand d’Or et de Total Gallery, le prix de Saint-Georges a lui été encore plus serré avec les 5 premiers à l’arrivée seulement séparés d’une encolure. Toujours redoutable sur ce type d’effort, la victoire est revenu une fois de plus à un pensionnaire de David Nicholls, et en l’occurrence Inxile, venu prendre un minime avantage sur Captain Dunne et Split Trois au passage du poteau.