Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Oasis Bi’

Maharajah apporte un sixième titre à la Suède

lundi 27 janvier 2014

Maharajah apporte un sixième titre à la Suède

Auteur d’un meeting 2010-2011 exceptionnel où il avait offert la réplique à Ready Cash, Maharajah a retrouvé ses ailes et offert à la Suède et à Stefan Hultman la consécration en enlevant le Grand Prix d’Amérique 2014.

Un succès auquel le talentueux Orjan Kihlstrôm, également skieur de fond émérite, est tout sauf étranger, en offrant le parcours sur mesure à Maharajah. Prenant la tête sans trop d’effort grâce à un bon départ, il a pu ensuite se faire couvrir par Up And Quick, le dos tout le monde rêvait dans ce prix d’Amérique avec ce cheval de train que l’on savait ne mollirait pas. Si cela s’est révélé exact, Up And Quick se montrant accrocheur jusqu’au bout, Maharajah qui a pu se décaler de son dos dès l’entrée de la ligne ne lui a laissé aucune chance en venant le coiffer avec assurance à quelques mètres du but. Fautif à la sortie du tournant et laissant le champ libre à Up And Quick et Maharajah de lutter pour le succès, Ready Cash n’a donc pu remporter son troisième prix d’Amérique et ne pourra plus égaler le plus que jamais inapprochable record de Ourasi, ne pouvant à 9 ans plus disputer qu’une seule fois l’épreuve.
Alors que dans les tribunes le public scandinave comme toujours en nombre exultait (dont un heureux gagnant de 50 000 euros au jeu simple gagnant !), c’est un autre Suèdois qui complète le podium, Yarrah Boko, cela seulement deux semaines après sa rentrée victorieuse dans le prix de Belgique. Roxane Griff se comporte elle aussi remarquablement en venant une semaine après son sacre dans le Cornulier s’emparer de la quatrième place devant Timoko.

Pour cette réunion de prestige qui comptaient six courses européennes et deux épreuves internationales, la Suède s’est ainsi taillée une part de lion dans l’épreuve reine mais ce n’est pas pour autant que les Français n’ont pas tenu leur rang car exception faite de l’italien Oasis Bi qui a réglé du minimum Séduisant Fouteau dans le prix Jean-René Gougeon, les tricolores ses sont imposés dans les cinq autres épreuves.
En ouverture du programme c’est Récit Jéloca et l’incontournable Jean-Loïc Dersoir qui ont fait mouche pour le premier groupe 2. Une discipline que Récit Jéloca retrouvait pour la premier fois depuis le mois de février 2013 ce qui ne l’a pas empêché de venir dicter sa loi en pleine piste à la méritante Quarry Bay qui lui rendait la distance.
Ce fut ensuite au tour de Jean-Michel Bazire de frapper et par deux fois. Tout d’abord avec Vinci de l’Abbaye dans le prix de Montréal qui s’y est payé le luxe de contenir durant toute la ligne droite l’attaque du redoutable Conway Fortuna, puis ensuite Urella, tout simplement imparable dans le final du groupe 3 prix Helen Johansson qu’elle a survolé.
Dans le prix Charles Tiercelin la faute du favori Akim du Cap Vert et la forte présence italienne dans ce 2100 mètres autostart n’aura pas empêché d’assister à un match final franco-français. Celui-ci a opposé Alésia D’Atout, avec un autre homme de ce meeting Mathieu Mottier, à Aladin d’Ecajeul, le vainqueur du Critérium des trois ans. Si ce dernier a bouclé son parcours en boulet de canon, cela n’aura finalement pas été suffisant et il échoue d’un court nez face à Alésia d’Atout qui avait pris ses distances à l’entrée de la ligne d’arrivée.
Même si elle était fermée aux concurrents étrangers, le prix Camille Blaisot (un 2850 mètres au monté pour les 5 ans) auraient de toute façon on l’imagine mal pu échapper à sa favorite Vision Intense. Remarquablement partie seule à son échelon des 25 mètres, elle a contrôlé la course à sa guise et n’a laissé la tête qu’un court moment à Vamp Gédé pour repartir de plus belle et filer sans émotion vers la victoire, étant nullement menacée par le bel effort final de Valse Castelets.
Enfin le prix Léopold Verroken, dernière course de groupe du jour, proposait lui un peloton de quatre italiens et un néerlandais opposés à quatre tricolores de trois ans. Malgré le bon comportement de Sugar Rey, celui-ci n’a pu que prendre la troisième place en retrait, battu par Philippe Allaire toujours aussi redoutable chez les jeunes chevaux et qui a placé ses deux pensionnaires aux deux premières places. Bouclier d’Or y a obtenu ainsi son cinquième succès de sa carrière en autant de tentatives, se jouant de l’opposition du départ à l’arrivée et n’étant pas vraiment menacé par l’attaque de son compagnon d’entrainement Booster Winner.