Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Nathaniel’

Le crack Frankel tire sa révérence

lundi 22 octobre 2012

Le crack Frankel tire sa révérence

Toute l’Angleterre s’était donnée rendez-vous ce samedi pour les Champion Stakes qui allait être le théâtre de la dernière sortie en compétition de celui qui pour bon nombre d’observateurs est considéré comme le meilleur cheval de tous les temps, Frankel.

L’histoire de ce cheval pas comme les autres à débuter le 13 août 2010 à Newmarket dans le European Breeders’ Fund Maiden Stakes, une course pour 2 ans estimé qui allait être également sa victoire la plus courte. Il faut dire que son dauphin ce jour-là était un certain Nathaniel, vainqueur des King Georges l’année suivante.  S’en suivront pour cette première année en piste trois autres sorties pour autant de victoires dont un premier Groupe 1 dans le Dubai Dewhurst Stakes où il a surclassé le très bon Roderic O’Connor.
Son année classique n’allait que confirmer à Henry Cecil qu’il avait là un cheval d’exception, effectuant une rentrée dans le Greenham Stakes avant de réaliser un numéro dans les 2000 Guinées, gagnant dans un canter par 6 longueurs, auquel se suivront trois autres groupes 1 : les St James Palace Stakes, les Sussex Stakes et le Queen Elizabeth II Stakes.
Resté à l’entrainement à 4 ans, Frankel allait à nouveau faire souffrir Excelebration qui avait déjà eu le malheur de tomber sur le phénomène à maintes reprises. Le fils de Galileo allant ainsi le priver de victoire dans le Lockinge Stakes et les Queen Anne Stakes avant de signer le doublé dans les Sussex Stakes. A la recherche d’un nouveau défi pour son crack qui n’avait depuis plus rien à prouver sur le mile, Henry Cecil allait ensuite tenter l’aventure sur les 2000 mètres des Juddmonte International Stakes et le rallongement de distance n’allait avoir aucune incidence sur le rendement de Frankel qui allait laissé à distance respectable Farrh et le double vainqueur de la Coronation Cup St Nicholas Abbey. Si les rumeurs d’une tentative dans le Qatar prix de l’Arc de Triomphe allait un temps circuler, on ne verra finalement jamais Frankel sur la distance classique et c’est à bien dans les Champion Stakes d’Ascot que Frankel a fait ses adieux à la piste.

Si pour cette dernière Frankel n’a pas failli, signant sa 14ème victoire en autant de sorties dont 10 groupe 1, il aura au moins eu une belle réplique grâce au champion tricolore Cirrus des Aigles. Alors que dans le final Frankel est venu sur ce dernier dans un canter, donnant l’impression de pouvoir comme à chaque fois se détacher de plusieurs longueurs, Cirrus des Aigles ne s’est pas laissé faire en ne lâchant jamais le morceau, contraignant Tom Queally a se montrer vigilant jusqu’au poteau.

Frankel va désormais rejoindre le haras où il tentera d’être aussi performant en tant qu’étalon mais il aura marqué quoi qu’il arrive à jamais l’histoire des courses comme en témoigne son rating Timeform de 147, le plus haut jamais attribué, devançant de deux points le légende française des courses Sea Bird.

Mots-clefs : , , , , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

Encore 18 engagés dans le Qatar prix de l’Arc de Triomphe.

jeudi 4 octobre 2012

Encore 18 engagés dans le Qatar prix de l’Arc de Triomphe.

L’entourage de Frankel qui a  écarté une tentative de son phénomène sur la distance classique, Snow Fairy, à nouveau sur la touche victime de ses tendons, Nathaniel, fièvreux, et enfin la tenante du titre Danedream bloquéé à Cologne pour plusieurs mois suite à une quarantaine des chevaux qui y sont stationnés, l’édition 2012 du Quatar prix de l’Arc de Triomphe s’est sérieusement creusées au fil des semaines.
Et pourtant à la liste des partants probables publiés ce jeudi par France Galop la course a encore très fière allure avec 18 engagés ce qui devrait assurer au groupe 1 d’être le support du quinté du jour. Avec les 15 restant engagés, trois concurrents supplémentés ont ainsi rejoint la liste jeudi matin: Saônois, qui fait rêver son entourage avec ses succès dans le Jockey Club et le prix Niel, Bayrir, troisième atout de l’Aga Khan et vainqueur des Secretariat Stakes à Arlington, et enfin la pouliche britannique Great Heavens, facile lauréate des Darley Irish Oaks cet été au Curragh.

Ils devront tous trois être au mieux de leur forme ce dimanche s’ils veulent justifier les lourds frais de supplémentation avec face à eux une belle brochette de vainqueur de groupe 1.
Au départ il y aura ainsi la star nippone Orfèvre, qui totalise près de 10 millions d’euros de gains, St Nicholas Abbey, le double vainqueur de la Coronation Cup, Méandre, l’atout du redoutable André Fabre, Shareta, deuxième l’an passé et restant sur un très facile succès dans le Vermeille, ou encore Camelot, quadruple vainqueur de groupe 1 en seulement six sorties.

Liste des partants probables du Quatar prix de l’Arc de Triomphe :
1.Sea Moon
2.St Nicholas Abbey
3.Méandre
4.Mikhail Glinka
5.Robin Hood
6.Orfèvre
7.Aventino
8.Shareta
9.Haya Landa
10.Solemia
11.Bayrir
12.Kesampour
13.Camelot
14.Masterstroke
15.Ernest Hemingway
16.Saônois
17.Yellow And Green
18.Great Heavens

Pour cette course de légende, les sites de paris hippiques en ligne ne vont pas manquer ce weekend de proposer des promotions et animations.

Zeturf va ainsi gonfler son bonus à l’inscription pour les nouveaux joueurs et celui-ci pourra aller jusqu’à 200 euros. A cela le site ajoute une super cagnotte de 40 000 euros qui sera partagée entre les zeturfistes qui parviendront à toucher 8 Ze4 (les 4 premiers à l’arrivée sans ordre) sur l’ensemble des courses proposées ces samedi et dimanche à Longchamp.

De son côté Betclic va proposer le challenge « La Journée du Triomphe » où là seront mis en jeu 10 000 euros. Cette somme sera partagée en une dotation de 2000€ pour l’Arc de Triomphe et de 1000€ sur chacune des autres épreuves au programme. Chacune de ces dotations sera partagée entre les joueurs touchant le couplé gagnant. Pour être pris en compte, la condition étant que le pari soit d’une mise minimum de 5 euros.


Le point sur les principaux favoris du prochain Arc de Triomphe

lundi 17 septembre 2012

Le point sur les principaux favoris du prochain Arc de Triomphe

A trois semaines du très grand rendez-vous de l’année au galop, le Qatar prix de l’Arc de Triomphe, l’hippodrome de Longchamp voyait défiler quelques uns de ses futurs favoris à l’occasion des courses préparatoires.

C’est le prix Foy qui ouvrait le bal de ces courses préparatoires avec les chevaux de 4 ans et plus et où l’attraction se nommait Orfevre, véritable star au Japon avec déjà près de 9 millions d’euros de gains en compétition. Contrat rempli pour sa première sortie française, le crack nippon s’est ainsi imposé sous la monte de Christophe Soumillon qui lui sera également associé dans l’Arc. Si le manque de train rend difficile de se donner une idée du vrai potentiel de Orfevre qui a de plus bénéficié d’un parcours de choix, devancer le triple vainqueur de groupe 1 Méandre et probable atout de André Fabre dans l’Arc est déjà une indication des plus favorables.

Ont suivi les mâles de trois ans avec là encore un lot peu fourni de 6 participants. Vainqueur surprise du Jockey Club au mois de juin, Saônois y effectuait sa rentrée et le moins que l’on puisse dire est que celle-ci a été convaincante. Longtemps bloqué derrière un rideau de chevaux, le champion de Jean-Pierre Gauvin a trouvé l’ouverture à 100 mètres du but et a aussitôt fourni une spectaculaire accélération pour s’assurer le meilleur en quelques foulées. S’il devra être supplémenté pour prendre part à l’Arc de Triomphe, nul doute que cette très belle impression laissée dimanche sur la piste ne va pas faire hésiter longtemps son entourage.

Il y avait également ce dimanche le prix Vermeille, pas vraiment une préparatoire mais un objectif en soi avec son statut de groupe 1.
Dans cette confrontation inter-générationnelle entre juments et pouliches, Shareta y fait une véritable démonstration, aidée il est vrai par le train soutenu apporter à l’épreuve par Sydarra. Attaquant dès l’entrée de la ligne droite, Shareta n’a pas rencontré la moindre résistance pour s’imposer dans le meilleur chrono de ces préparatoires (2’29) et s’annoncer elle aussi comme une candidate à la victoire dans l’Arc dont elle a terminé deuxième l’an passé.

 

Ces courses préparatoires ne sont pas les seuls tremplins et quelques uns des meilleurs chevaux européens sur la distance classique ont opté pour des itinéraires différents à l’instar de la tenante du titre Danedream.
Lauréate surprise de l’arc 2011, Danedream a comme l’an passé préparé l’épreuve en prenant part victorieusement au Grand Prix de Baden-Baden. Si elle devra faire mieux que ce succès acquis au courage pour conserver sa couronne dans l’Arc, sa victoire en juillet dans les King Georges a montré qu’il faudra cette année encore la craindre le Jour J.
Jusqu’alors grand favori des bookmakers, Camelot est lui passé par le St Léger de Doncaster afin surtout de réaliser le rarissime exploit de remporter la Triple Couronne britannique (Guinées – Derby d’Epsom – St Léger), un exploit qu’il n’est pas parvenu à réussir en devant se contenter de la deuxième place sur les 2900 mètres du très éprouvant parcours de ces St Légers, devancé par Encke monté par Mickael Barzalona. Après cette défaite, la première de sa carrière, reste à savoir si Camelot sera bien au départ de l’Arc ce qui ne semble désormais loin d’être acquis au point que les bookmakers anglais ont pour l’heure suspendu la prise de paris sur ses chances en attendant un communiqué officiel de son entraîneur Aidan O’Brien.
Enfin on termine par celle qui a laissé peut-être la plus belle impression, Snow Fairy. Sur la touche en début d’année, Snow Fairy a effectué un retour tonitruant à la compétition en enlevant pour sa rentrée le Jean Romanet à Deauville puis surtout en gagnant les Irish Champion Stakes devant deux mâles également attendus dans l’Arc, Nathaniel et St Nicholas Abbey. Troisième de l’Arc l’an passé, Snow Fairy semble encore en meilleur forme que l’an passé et s’annonce comme une cliente très sérieuse le premier dimanche d’octobre.


Nouvelle consécration pour Cirrus des Aigles

lundi 2 avril 2012

Nouvelle consécration pour Cirrus des Aigles

Si Godikova, la jument aux 14 Groupes 1, a mis un terme à sa carrière l’an passé sur sa troisième place dans la Bredeers’Cup Mile, le public français peut toujours compter sur son autre chouchou Cirrus des Aigles qui est allé s’imposer dans la Sheema Classic lors de la réunion la plus richement doté au monde (27 millions de dollars) de la Dubai World Cup à Meydan.

Pour construire ce nouveau succès, Olivier Peslier qui lui était cette fois associé a décidé de venir se placer nez au vent à l’extérieur de l’animateur Bold Silvano. Un choix judicieux car ce dernier (qui lui était monté par un autre jockey français Christophe Soumillon) bloquait la course et ne faisait pas l’affaire des concurrents placés plus en retrait. Dans la ligne d’arrivée Bold Silvano donnait des signes de fatigue mais contrairement à lui Cirrus des Aigles plaçait son attaque pour rapidement s’assurer un écart avec le reste du peloton. Déjà très impressionnant dans sa fin de course lors de sa sortie victorieuse dans la Breeders’Cup Tur, St Nicholas Abbey se lançait à sa poursuite et réalisait un effort peu commun mais s’il semblait pouvoir venir manger Cirrus des Aigles dans les 100 derniers mètres, celui-ci est reparti pour conserver courageusement une encolure au passage du poteau.

Véritable rente pour les turfistes depuis ses débuts en ne sortant que très rarement du podium, Cirrus des Aigles a véritablement franchit un nouveau palier l’an passé. Troisième pour sa rentrée dans le prix Exbury à Saint-Cloud, il a par la suite signé trois podiums en Groupe 1, seulement devancé par Sarafina, Goldikova et Planteur tout en glanant quatre nouveaux succès dont le Grand Prix de Deauville qu’il a dominé de tout une classe. Mais sa première véritable consécration il est allé la chercher en Angleterre sur le prestigieux hippodrome d’Ascot dans les Champion Stakes associé à Christophe Soumillon. Ce jour là non seulement il enlevait enfin un premier Groupe 1 grandement mérité mais il marquait aussi véritablement les esprits et s’installait dans la cour des grands en dominant un lot exceptionnel puisque derrière lui terminait So You Think, l’un des plus titrés pensionnaires de l’armada Aidan O’Brien, Snow Fairy, triple lauréate de Groupe 1 et troisième de l’Arc de Danedream, Midday, gagnante elle de six groupes 1, ou encore Nathaniel, qui restait sur sa victoire dans les King Georges face à ses ainés.


Sarafina, Reliable Man et Galikova marquent des points

lundi 12 septembre 2011

Sarafina, Reliable Man et Galikova marquent des points

A trois semaines du sommet mondial des courses de galop, le prix de l’Arc de Triomphe, l’hippodrome de Longchamp effectuait une grande répétition générale ce dimanche.

C’est le prix Foy qui ouvrait le bal des courses dites préparatoires avec les chevaux de 4 ans et plus. Si la quantité était loin d’être au rendez-vous avec seulement 4 participants, le plateau était intéressant avec le japonais Nakayama Festa, brillant second de l’Arc 2010, ainsi que son compatriote Hiruno d’Amour qui effectuait ses grands débuts en France, le O’Brien St Nicholas Abbey, vainqueur cette année notamment de la Coronation Cup, et Sarafina, seule française au départ  qui restait sur son brillant succès dans le Grand Prix de Saint-Cloud en juin dernier.

Si l’on pouvait craindre le manque de train avec si peu de partants, Nakayema Festa s’est chargé de faire déjouer les pronostics en assurant un très bon rythme à l’épreuve, sans doute son entourage souhaitant lui donner une vraie course lui qui n’est plus apparu en compétition depuis novembre dernier.  Brillante en dernière position puis tardant à trouver le passage entre St Nicholas Abbey et Hiruno d’Amour qui attaquait l’animateur, Sarafina parvenait finalement à se faire un passage à 200 mètres du but pour prendre le meilleur assez surement sur Hiruno d’Amour qui s’est révélé être son plus tenace adversaire.

Une demi-heure plus tard ce fut au tour des poulains de 3 ans de passer un dernier test avec le prix Niel. Vainqueur du Grand Prix de Paris en juillet dernier au prix d’un brillant effort final, Méandre faisait figure de grand favori de cette épreuve qui avait réuni  6 participants. Si le pensionnaire de André Fabre n’a pas démérité en s’emparant de la deuxième place, il faut également bien reconnaitre qu’il ne semblait pas avoir la superbe qui lui avait permis de s’imposer en juillet dernier, ne pouvant qu’admettre la supériorité de Reliable Man qui l’a très nettement devancé. Vainqueur du Jockey Club alors qu’il n’en était qu’à sa troisième sortie publique, le partenaire de Gérald Mossé a totalement fait oublié sa déconvenue du Grand Prix de Paris et redevient à fort juste titre un des favoris du prix de l’Arc de Triomphe d’autant plus que le vainqueur du prix Niel  s’est très fréquemment révélé être aussi le lauréat de l’Arc par le passé.

Enfin ultime course menant à ce qui est à juste titre considéré comme un véritable championnat du monde des galopeurs, le prix Vermeille, une épreuve qui ne mérite pas véritablement le terme de préparatoire puisqu’il s’agit d’un Groupe 1 et constitue à ce titre un véritable objectif en soi pour les entraineurs.

Battue dans le prix de Diane, Galikova  venait de remettre les pendules à l’heure en dominant de la tête et des épaules le prix Guillaume d’Ornano pour sa rentrée le mois dernier à Deauville. La sœur de la crack Goldikova a de nouveau fait forte impression en se jouant de l’opposition dans cette épreuve, plaçant une belle accélération dans les 200 derniers mètres pour aussitôt prendre un avantage décisif sur Testostérone, Shareta et la seule 4 ans au départ, Sarah Lynx.

Si Galikova, Sarafina et Reliable Man ont assurément marqué les esprits  et s’annoncent comme des prétendants logiques à la victoire le premier dimanche d’octobre dans l’Arc de Triomphe, quelques très sérieux rivaux n’étaient pas de la partie dimanche et ne seront pas à négliger loin de là comme le tenant du titre Workforce, Nathaniel, brillant vainqueur des King George, ou encore l’ex-australien So You Think, lauréat le weekend dernier des Irish Champion Stakes qui constituait son déjà troisième succès en Groupe 1 depuis son arrivée en Europe en début d’année. Avec ce très prometteur plateau le Prix de l’Arc de Triomphe s’annonce donc sous les meilleurs auspices et plein de suspens.

Mots-clefs : , , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés