Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Mons’

Deuxième quinté international ce vendredi à Mons

jeudi 22 octobre 2015

Deuxième quinté international ce vendredi à Mons

Il y a un an presque jour pour jour les courses hippiques connaissaient un petit événement avec pour la première fois de l’histoire des courses françaises l’organisation du premier quinté disputé hors de l’hexagone. L’honneur en revenait à l’hippodrome de Mons pour son Grand Prix de la Toussaint, également dernière étape du Tour Européen du Trotteur Français.
Une première qui aura été une réussite sportive avec Sometime, Roi du Lupin, Soléa Rivellière, Roxana de Barbray et Ru de l’Airou qui en prenaient les cinq premières places. L’expérience est logiquement renouvelée et au vu du plateau proposé, on peut de nouveau espérer une course de qualité sur la piste ce vendredi soir.

Deuxième l’an passé de cette épreuve, Roi du Lupin y connaissait sa première défaite sur cette piste de Mons devancé par une Sometime meilleure que jamais. A désormais seulement quelques semaines de la fin de sa carrière dans l’hexagone (atteint par la limite d’âge pour courir en France fixé à 10 ans) Roi du Lupin y revient tenté sa chance. Il y sera pour la toute première fois de sa carrière associé au driver suédois Bjorn Goop, bien connu en France pour être notamment le driver attitré du crack Timoko. Une première association dû notamment au fait que son pilote habituel Jean-Michel Bazire se produit lui ce vendredi soir à Vincennes où il dispose de belles cartouches dans les groupes de cette réunion mais aussi parce que Roi du Lupin continuera sa carrière l’an prochain du côté de la Scandinavie et pour faciliter les choses sera entraîné en Suède par Bjorn Goop.
En attendant cela Roi du Lupin a encore quelques engagements d’ici la fin de l’année et ce Grand Prix de la Toussaint est assurément une belle occasion de signer un nouveau succès après avoir échoué de peu dans le Grand Prix du Sud-Ouest où Pascia’ Lest l’a coiffé sur le fil. Le champion de Jean-Paul Marmion ce vendredi devra toutefois composer avec le numéro 9 derrière les ailes de l’autostart ce qui à Mons veut dire à la corde en deuxième ligne, bref un véritable traquenard dont va devoir se sortir Bjorn Goop. Face à lui l’opposition sera principalement formé des concurrents s’étant illustré tout au long des étape de ce Tour Européen du Trotteur Français car, rappelons-le, ce Grand Prix de la Toussaint en est la finale et le suspens est toujours de mise avec trois concurrents en lutte pour la victoire finale : Soléa Rivellière, leader avec 31 points grâce notamment à sa victoire à Gelsenkirchen, Sthiéric, deuxième avec 30 points grâce à ses deuxièmes places à Wolvega et Avenches, et enfin Roxana de Barbray, qui a fait le plein de points à Son Pardo et en totalise 27.

Peut-on pour autant limiter ce quinté à une lutte entre ce trio et arbitrer par le cheval de classe Roi du Lupin ? Assurément non. Certains des 12 autres rivaux sont en droit de viser les toutes premières places. C’est notamment le cas de Uppercut de Manche, actuellement l’un des tous meilleurs chevaux en France sous la selle mais aussi capable dans ses bons jours de se placer attelé face au meilleurs, ainsi que le petit champion d’Hervé Sionneau Ricimer.
Bientôt lui aussi atteint par la limite d’âge en France, il a connu une carrière plutôt atypique. Ayant toujours montré des moyens, jugé digne de participer notamment au Critérium des 5 ans et vainqueur entre autres du quinté de Noël le prix Constant Hervieu ou encore du semi-classique Grand Prix du Conseil Municipal à Vichy, Ricimer avait vu sa carrière stoppé en janvier 2012, victime de problèmes physiques qui semblaient bien devoir mettre fin à la liste de ses prouesses sur la piste. Après 2 ans et neuf mois d’absence il était difficile d’espérer revoir en piste le beau Ricimer et pourtant le 21 octobre 2014, en fin d’année de 9 ans, le talentueux fils d’Hermes du Buisson faisait son grand retour en piste. Un pari qui semblait bien osé alors mais la suite aura donné raison à Hervé Sionneau avec trois succès ajoutés cette année au palmarès de Ricimer : le Grand Dynavena Maisagri Duran à Agen, le prix de Ferrières à Vichy où il a rendu victorieusement 50 mètres et offert au spectateur une superbe lutte avec Scarlet Turgot, et enfin le prix du Président à Avenches qui n’est autre que l’une des étapes de ce Tour Européen du Trotteur Français.

Pronstic Turf-Bonus pour ce Grand Prix de la Toussaint : 9.Roi du Lupin – 3.Uppercut de Manche – 2.Ricimer – 8.Soléa Rivellière – 1.Sthiéric – 4.Roxana de Barbray – 6.Roller Quick – 16.Sierra Leone

Pour ce deuxième quinté international, opération spéciale de Zeturf qui ne devrait pas manquer d’intéresser les joueurs de son jeu spéculatif le ZE5, un jeu où il vous faut dénicher les 5 premiers à l’arrivée sans notion d’ordre. Pour cette course le site propose le remboursement de 20% de vos perdantes à ce jeu.


Un quinté historique vendredi à Mons

jeudi 23 octobre 2014

Un quinté historique vendredi à Mons

Pour la toute première de fois de son histoire, la course support du quinté s’exportera pour se disputer sur l’hippodrome de Mons avec une épreuve justement baptisé Prix du Premier Quinté+ International.
Savamment préparé depuis un an, cette première à Mons ne devrait pas désorienter les turfistes français puisque la course support en sera le Grand Prix de la Toussaint également utilisé comme finale du Tour Européen des Trotteurs Français, un challenge permettant de promouvoir le trot français à travers l’Europe.

Présentation des partants :

1.Sometime : Les frères Martens se devaient d’être présents pour le premier quinté en Belgique de l’histoire et c’est loin d’être avec une non-chance qu’ils le seront. Sometime a huit ans semble en effet meilleur que jamais et a notamment remporté la deuxième étape de ce Tour Européen que se disputait à Avenches. Excellente deuxième depuis sur le G.N.T., elle est une logique candidate aux premières places.

2.Ru de l’Airou : Ce pensionnaire de Patrick Martin ne ménage pas ses efforts mais semble toujours en forme en venant de se classer quatrième du Grand Prix du Sud-Ouest de Swedishman, une course où il avait obtenu son principal titre de gloire l’an passé en s’intercalant entre Timoko et Sanity. Il n’est peut-être plus dans la même forme mais son bon numéro derrière l’autostart et son sérieux en font un candidat aux places.

3.Sévérino : Classique pour avoir remporté le Critérium Continental, il a connu une interruption de carrière de fin 2012 à fin 2013 et a mis un peu de temps à retrouver la forme. Quatrième du René Ballière en juin, il a confirmé cet été en s’imposant dans la première étape de ce Tour Européen avant de prendre la troisième place dans la deuxième et la quatrième à Son Pardo, se montrant tout de même moins convaincant. Il a repris un peu de fraîcheur ce qui ne devrait pas manquer de lui avoir fait du bien.

4.Talicia Bella : Premier atout de Jean-Paul Marmion, elle a remporté d’une classe l’étape de Son Pardo malgré un parcours peu avantageux à l’extérieur de l’animateur Sévérino. Troisième de l’étape d’Hambourg, elle a au papier encore sa place sur le podium même si Anthony Barrier ne pourra lui être associé.

5.Soléa Rivellière : Cette chic jument est en train de devenir la Poulidor du Tour Européen avec la deuxième place de chacune des précédentes étapes ce qui lui permet tout de même d’occuper la première place du classement. Bien placée avec le 5, elle va encore défendre chèrement ses chances.

6.Quela Rive : Cette petite jument au cœur plus gros qu’elle va bientôt atteindre la limite d’âge et ne pourra plus courir en France l’an prochain. Elle n’est sans doute plus aussi incisive que lorsqu’elle se classait aux arrivée des Clôture du G.N.T. 2010 et 2011 mais conserve de beaux restes comme elle vient de le prouver par une 5ème place à Hambourg. Cela semble dur toutefois d’espérer faire mieux.

7.Roxana de Barbray : Compagne d’entrainement et de couleurs de Quela Rive, elle a apporté énormément de satisfaction à Roberto Donati en se classant notamment quatrième du Grand Prix d’Amérique 2013. Moins en vue ces derniers mois, elle semble revenir en forme et a pu ainsi renouer avec la victoire à Hambourg. Si elle parvient de nouveau à s’installer aux commandes elle s’annonce très compétitives pour le podium.

8.Sissi du Morin : Deuxième atout de Philippe Daugeard avec Soléa Rivellière. Son entraîneur l’estime tout aussi compétitive ce que l’on peut croire au vue de sa troisième place lors de l’étape du G.N.T. Reste que pour l’heure elle a moins brillé que sa compagne d’entrainement sur ce Tour Européen et surtout son numéro 8 derrière les ailes de la voiture est un sérieux handicap pour cette jument qui aura pourtant besoin d’un parcours caché.

9.Team Job : Prometteur dans sa jeunesse, il déçoit dans l’ensemble ces derniers mois alternant les performances obscurs et quelques petits réveils. Dans un bon jour il aurait sans doute moyen de se placer d’autant qu’il s’est montré à son affaire lors de ses dernières prestations sur cette piste mais il y a tout de même d’autres priorités dans la course.

10.Roi du Lupin : Ses trois tentatives à Mons se sont toutes soldées par une victoire. L’opposition est cette fois plus relevée mais le champion de Jean-Paul Marmion a tout de même la première chance de la course et cela en dépit de son numéro qui le contraint à s’élancer en seconde ligne. A Pierre Vercruysse de jouer.

11.Roro du Débuché : Il vient de se classer sixième de l’étape d’Hambourg derrière cinq concurrents qu’il retrouve et cela avec un parcours à l’économie. Sauf défaillances de plusieurs favoris, il est difficile d’imaginer qu’il puisse prendre sa revanche et fait figure de simple outsider.

12.Quentin Rose : ce spécialiste de la piste de Cagnes-sur-Mer où il a tant brillé par ses tranchantes fins de course conserve de bons moyens à 10 ans et vient de le prouver sur cette piste en se classant deuxième du bon Laurier Dag à qui il rendait la distance. L’opposition est très solide tout de même et mieux qu’une petite place serait surprenant.

13.Quoriace Stop : il tarde à retrouver ses moyens, alignant les disqualifications. S’il a pu enfin boucler un parcours au trot en dernier lieu à Vincennes, il n’aura pour autant pu s’illustrer. Dans ce lot il semble totalement surclassé et doit pouvoir être écarté sans risque.

14.Picardo : Ce frêre de Norginio ne semble pas au mieux de sa forme actuellement après s’être pourtant imposé fin août sur cette piste face à l’ex-retraité Perlando. Dans un tel lot difficile de lui accorder une chance de briller. Gros outsider.

15.Swedishman : non-partant. Un petit pépin physique pour Swedishman qui alignait les performances. Cette sortie devait être sa dernière cette année et on ne le reverra en piste sans doute que l’an prochain.

Le pronostic de Turf-Bonus :
10.Roi Du Lupin – 1.Sometime – 4.Talicia Bella – 7.Roxana De Barbray – 5.Soléa Rivellière – 3.Sévérino – 2.Ru De L’Airou