Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Golden Lilac’

Commander Crowe couronné à Solvalla

mardi 29 mai 2012

Commander Crowe couronné à Solvalla

Après Exploit Caf en 2008, Fabrice Souloy a pu à nouveau goûter aux joies de la victoire dans la plus belle des épreuves scandinaves, le prix de l’Elitloppet, grâce à Commander Crowe.

Vainqueur de sa batterie à la lutte avec Arch Madness dans la réduction kilomètrique record de l’épreuve de 1’09″5, Commander Crowe a dominé trois heures plus tard de la tête et des épaules la finale où il a pu cette fois s’emparer de la tête pour contrôler surement les débats dans la ligne droite. Malgré la défection de Timoko victime d’une inflammation, deux autres concurrents français avaient fait le voyage pour participer à la course de trot la plus convoité en Europe après le prix d’Amérique, Oyonnax et Rapide Lebel. Battu de peu l’an passé par Brioni et considéré comme le vainqueur moral, Rapide Lebel n’a pu autant brillé dans cette édition. Qualifié de justesse dans sa batterie où il a dû effectuer un très violent effort en épaisseur, le crack de Sébastien Guarato s’est rapidement retrouvé à l’arrière-garde dans la finale avec Oyonnax. Tous deux ont bien terminé le parcours mais ils étaient bien trop loin à l’entrée de la ligne droite pour espérer terminer sur le podium.

Vainqueur en l’espace de seulement cinq semaines de l’Olympiatravet à Aby, du Grand Prix d’Oslo et donc de ce prix de l’Elitloppet, Commander Crowe en profite pour s’emparer de la première place du classement provisoire de l’UET Master Series au détriment de Rapide Lebel. Un classement qui fait la part belle aux représentants français avec un quatuor de tête composé de Commander Crowe, Roxane Griff, Ready Cash et Rapide Lebel auquel vient s’ajouter la 7ème place de Roi du Lupin et la 9ème ex aequo de Quaker Jet et Main Wise As. Prochain rendez-vous de ce challenge ce vendredi 1er juin à Vincennes avec le prix Chambon P où Main Wise As et Roi du Lupin sont notamment attendus.

 

Si cette édition 2012 intense du prix de l’Elitloppet aura marqué les esprits, ce n’était pas le seul grand rendez-vous du weekend avec l’hippodrome de Longchamp qui était également à la fête avec au menu deux courses labellisées groupe 1 : le prix Saint-Alary et le prix d’Ispahan.

Récemment promu à ce rang, le prix de Saint-Alary avait réuni 8 participantes après le forfait de dernière minute de Pretty Please.  Présentée encore invaincue au départ de cette épreuve, La Peinture en était un peu l’attraction mais également la favorite. Placée en dernière position par Olivier Peslier, celle-ci a fait a bon effort à l’extérieur et semblait en mesure de s’imposer mais elle n’a pu aller au bout de son effort, devant finalement se contenter de la 4ème place sur une piste roulante où il ne faisait pas bon de voyager à l’extérieur. Malgré le faible nombre de partants, la victoire n’en fut pas moins très disputée et est finalement revenue à Sagawara qui a très courageusement tenu tête jusqu’au passage du poteau face à la belle attaque de Rjwa, Forces of Darkness complétant dans la même longueur le podium gagnant de cette épreuve.

Dans le prix d’Ispahan ceux sont les chevaux d’âges que l’on retrouvait sur la distance atypique de 1850 mètres. Seulement battu par la crack Goldikova dans cette épreuve l’an passé, Cirrus des Aigles revenait tenter sa chance avec en plus désormais un statut de star  grâce à ses trois victoires en groupe 1 qu’il a depuis acquis (Champion Stakes, Dubai Sheema Classic et prix Ganay). Malheureusement pour ses très nombreux supporteurs il a dû une nouvelle se contenter du premier accessit, devancer dans le final par la rentrante Golden Lilac. Une défaite dont il n’aura pas un instant à rougir de part le talent de sa rivale (auteur du doublé Poule d’Essai – prix de Diane l’an passé) mais également du fait que distance et état du terrain n’était vraiment pas pour le favoriser dimanche.

 


Galikova tient sa revanche

mardi 16 août 2011

Galikova tient sa revanche

Première et deuxième du dernier prix de Diane, Golden Lilac et Galikova se retrouvaient à nouveau aux prises pour leurs rentrées lundi à Deauville à l’occasion du Groupe 2 prix Guillaume d’Ornano.

Très facile lauréate dans le Diane qui faisait suite à un tout aussi impressionnant succès dans la Poule d’Essai des Pouliches, Golden Lilac n’a pu cette fois que s’avouer vaincu dans ce nouveau duel où Galikova a montré un tout autre visage. Alors qu’à la corde Golden Lilac avait choisi la file emmenée par Colombian, sa rivale prenait elle la file extérieur emmenée par sa compagne de couleurs Slow Pace. A mi-li droite d’arrivée, Galikova surgissait alors pour faire très surement la différence et remporter un premier Groupe 2 très prometteur en vue des classiques de l’automne. Pour cette rentrée Goldena Lilac n’avait visiblement pas elle sa redoutable accélération qu’on lui a connu ce printemps et cette sortie, soldée par une troisième place derrière un remarquable Slow Pace, n’est sans doute pas à prendre au pied de la lettre.

Pour le jockey de la gagnante Olivier Peslier cette réunion du 15 août sur l’hippodrome normand a bien failli se transformer en une véritable Saint Peslier.  Avant cette victoire avec Galikova le quadruple vainqueur de la Cravache d’or connaissait en effet un début de réunion euphorique, remportant tout d’abord très facilement avec Best Dating le quinté du jour, le Grand Handicap de Deauville qui n’est autre que le handicap de plat le mieux doté en France avec 100 000 euros. Par la suite il remportait coup sur coup les deux courses réservées aux inédits avec Nutello et Soft Lips, ce qui avec sa victoire dans le Guillaume d’Ornano portait le total à 4 ce lundi en autant de course !

Malheureusement c’est dans la plus belle, le Groupe 1 prix Jacques Le Marois, qu’il allait devoir se contenter du premier accessit, avec sa crack jument Goldikova avec laquelle il venait de remporter le 100ème Groupe 1 de son exceptionnel carrière.

Positionné en léger retrait dans le sillage de Planteur tandis qu’en tête ses deux chevaux de train Flash Dance et Polémique assuraient un train assez sélectif à l’épreuve, Goldikova s’est de nouveau comportée très courageusement en tentant de revenir chercher Immortal Verse qui avait pris le meilleur mais cette dernière, bien qu’ayant prononcé un peu tôt son impressionnante accélération, a tenu bon jusqu’au poteau pour triompher dans ce rendez-voi roi du meeting estival deauvillais. Dauphine de Goldikova 15 jours plus tôt dans le prix Rothschild, Saphresa a de nouveau butter sur sa rivale en échouant d’un court nez au passage du poteau.

Mots-clefs : , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

Tin Horse et Golden Lilac, héros des Poules

lundi 16 mai 2011

Tin Horse et Golden Lilac, héros des Poules

Version française des Guinées irlandaises et anglaises, les Poules d’Essai se tenaient ce dimanche sur la piste de Longchamp pour récompenser les meilleurs poulains et pouliches sur la distance de 1600 mètres.

Honneur aux dames et l’on commence avec la Poule d’Essai des Pouliches que Golden Lilac a survolé de toute une classe.  Si la pensionnaire d’André Fabre avait laissé entrevoir de sérieux espoirs à deux ans en s’imposant surement dans les deux courses auquelles elle a pris part, c’est véritablement dans le prix de la Grotte le 24 avril dernier que la fille de Galileo a gagné son statut de favorite de la Poule d’Essai en surclassant l’opposition dans ce Groupe 3 sans le moindre coup de cravache de Maxime Guyon sûr de son fait. Dimanche elle n’a fait que confirmer cette excellente impression si bien que l’on vu qu’elle en piste , allongeant ses belles foulées dans la ligne droite pour ne faire qu’une bouchée de l’animatrice Glorious Sight et aussitôt se détacher. Cap désormais pour Golden Lilac sur les 2100 mètres du prix de Diane à Chantilly.

Si Tin Horse a aussi fait preuve d’assurance lors de sa victoire dans la version masculine de ses Poules, il n’arrivait pas lui au départ de l’épreuve dans la position de favori. Second de Wottom Bassett (5ème ce dimanche) à 2 ans pour sa première tentative au niveau Groupe 1 à l’occasion du prix Jean-Luc Lagardère, Tin Horse pour sa rentrée venait de prendre la troisième place de la préparatoire prix de Fontainebleau. Une performance d’autant plus encourageante que ce jour là il n’avait vraiment pas été des plus heureux tout en terminant son parcours dans un très bon style. Des malheurs désormais complètement oubliés avec sa belle victoire de dimanche  où il a pu cette fois obtenir un bon parcours côté corde, prenant ensuite le meilleur nettement sur un Havane Smoker qui semblait pourtant parti pour la gloire.

Deux autres épreuves de groupe étaient également au programme de ce dimanche de gala à Longchamp : le prix Hocquart, possible tremplin vers le prix du Jockey-Club, et le prix de Saint-Georges, un sprint de 1000 mètres pour 3 ans et plus.

Dans le premier il a fallu recourir à la photo finish pour départager Prairie Star et Grand Vent. La victoire revenant finalement au défenseur de la célèbre casaque Wildenstein qui a faire preuve de courage pour repousser d’un rien la vive offensive de Grand Vent qui a terminé son parcours en trombe après avoir musardé à l’arrière-garde.

Amputé de Marchand d’Or et de Total Gallery, le prix de Saint-Georges a lui été encore plus serré avec les 5 premiers à l’arrivée seulement séparés d’une encolure. Toujours redoutable sur ce type d’effort, la victoire est revenu une fois de plus à un pensionnaire de David Nicholls, et en l’occurrence Inxile, venu prendre un minime avantage sur Captain Dunne et Split Trois au passage du poteau.