Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Camelot’

Olivier Peslier s’offre un quatrième Arc avec Solémia

lundi 8 octobre 2012

Olivier Peslier s’offre un quatrième Arc avec Solémia

Après un triplé de 96 à 98 avec Hélissio, Peintre Célèbre et Sagamix, Olivier Peslier a pu à nouveau goûter aux joies de la victoire dans la plus belle course de galop avec la victoire surprise de Solémia dans le Qatar prix de l’Arc de Triomphe ce dimanche à Longchamp.

Avec la pluie en invité de ces derniers jours au-dessus du ciel parisien, le paramètre du terrain aura sans doute été d’une primordiale importance pour cette cuvée 2012 avec malgré une lice à zéro une piste qui a tendu vers le lourd au fil des prestigieuses épreuves de cette journée de gala. Dans ces conditions difficiles pour des chevaux plus habitués au bon terrain cette année, de nombreux concurrents ont affiché des valeurs bien loin de leurs sommets. Les ailes de Saônois, le fameux cheval du boulanger, étaient ainsi coupés ce dimanche et l’on a également pu voir Shareta et Camelot relégués au simple rôle de figurants, eux qui ont tant brillé dans les groupes 1 européens depuis le début de l’année.
Il y a pourtant eu un des favoris que ce terrain pénible n’aura pas trop rebuté, Orfevre. Placé dans les dernières positions avec son numéro 18 dans les stalles par Christophe Soumillon, le champion japonais au plus de 9 millions d’euros de gains a attendu la sortie de la fausse ligne droite pour se lancer dans cette bataille au sommet. Que dire de l’impression laissée alors. Venant dans un canter sur la tête de la course qu’occupait à ce moment Solémia et Masterstroke, Orfevre les a aussitôt laissé sur place sans donner le moins du monde l’impression de forcer son talent.
Mais c’est une fois seule en tête que commença le cauchemar des supporteurs nippons qui étaient venus comme chaque année en nombre sur l’hippodrome. Penchant fortement sous l’effort, Orfevre débuta par considérablement se rallonger la distance en traversant la piste pour se caler contre la lice au point de la heurter. Derrière Solémia et Olivier Peslier qui n’avaient pu que le regarder passer reprenaient espoirs en repartant à l’assaut. Christophe Soumillon ne parvenant à relancer sans raison la belle machine, Solémia parvenait finalement à refaire le terrain perdu pour lui prendre une encolure au passage du poteau.
Pour les japonais, tous férus des courses hippiques et notamment de l’Arc, cette nouvelle défaite prend des allures de malédiction après les deuxièmes places de Nakayama Festa, devancé de peu par Workforce, et El Condor Pasa, qui aura eu seulement la malchance de courir cette épreuve la même année qu’un certain Montjeu.
Sept longueurs derrière ce duo Masterstroke montrait une fois de plus l’habilité de André Fabre à préparer cette épreuve et sa dureté sous l’effort en conservant la troisième place devant la très grosse outisder Haya Landa, quatrième à plus de 130/1, et Yellow And Green.


Encore 18 engagés dans le Qatar prix de l’Arc de Triomphe.

jeudi 4 octobre 2012

Encore 18 engagés dans le Qatar prix de l’Arc de Triomphe.

L’entourage de Frankel qui a  écarté une tentative de son phénomène sur la distance classique, Snow Fairy, à nouveau sur la touche victime de ses tendons, Nathaniel, fièvreux, et enfin la tenante du titre Danedream bloquéé à Cologne pour plusieurs mois suite à une quarantaine des chevaux qui y sont stationnés, l’édition 2012 du Quatar prix de l’Arc de Triomphe s’est sérieusement creusées au fil des semaines.
Et pourtant à la liste des partants probables publiés ce jeudi par France Galop la course a encore très fière allure avec 18 engagés ce qui devrait assurer au groupe 1 d’être le support du quinté du jour. Avec les 15 restant engagés, trois concurrents supplémentés ont ainsi rejoint la liste jeudi matin: Saônois, qui fait rêver son entourage avec ses succès dans le Jockey Club et le prix Niel, Bayrir, troisième atout de l’Aga Khan et vainqueur des Secretariat Stakes à Arlington, et enfin la pouliche britannique Great Heavens, facile lauréate des Darley Irish Oaks cet été au Curragh.

Ils devront tous trois être au mieux de leur forme ce dimanche s’ils veulent justifier les lourds frais de supplémentation avec face à eux une belle brochette de vainqueur de groupe 1.
Au départ il y aura ainsi la star nippone Orfèvre, qui totalise près de 10 millions d’euros de gains, St Nicholas Abbey, le double vainqueur de la Coronation Cup, Méandre, l’atout du redoutable André Fabre, Shareta, deuxième l’an passé et restant sur un très facile succès dans le Vermeille, ou encore Camelot, quadruple vainqueur de groupe 1 en seulement six sorties.

Liste des partants probables du Quatar prix de l’Arc de Triomphe :
1.Sea Moon
2.St Nicholas Abbey
3.Méandre
4.Mikhail Glinka
5.Robin Hood
6.Orfèvre
7.Aventino
8.Shareta
9.Haya Landa
10.Solemia
11.Bayrir
12.Kesampour
13.Camelot
14.Masterstroke
15.Ernest Hemingway
16.Saônois
17.Yellow And Green
18.Great Heavens

Pour cette course de légende, les sites de paris hippiques en ligne ne vont pas manquer ce weekend de proposer des promotions et animations.

Zeturf va ainsi gonfler son bonus à l’inscription pour les nouveaux joueurs et celui-ci pourra aller jusqu’à 200 euros. A cela le site ajoute une super cagnotte de 40 000 euros qui sera partagée entre les zeturfistes qui parviendront à toucher 8 Ze4 (les 4 premiers à l’arrivée sans ordre) sur l’ensemble des courses proposées ces samedi et dimanche à Longchamp.

De son côté Betclic va proposer le challenge « La Journée du Triomphe » où là seront mis en jeu 10 000 euros. Cette somme sera partagée en une dotation de 2000€ pour l’Arc de Triomphe et de 1000€ sur chacune des autres épreuves au programme. Chacune de ces dotations sera partagée entre les joueurs touchant le couplé gagnant. Pour être pris en compte, la condition étant que le pari soit d’une mise minimum de 5 euros.


Le point sur les principaux favoris du prochain Arc de Triomphe

lundi 17 septembre 2012

Le point sur les principaux favoris du prochain Arc de Triomphe

A trois semaines du très grand rendez-vous de l’année au galop, le Qatar prix de l’Arc de Triomphe, l’hippodrome de Longchamp voyait défiler quelques uns de ses futurs favoris à l’occasion des courses préparatoires.

C’est le prix Foy qui ouvrait le bal de ces courses préparatoires avec les chevaux de 4 ans et plus et où l’attraction se nommait Orfevre, véritable star au Japon avec déjà près de 9 millions d’euros de gains en compétition. Contrat rempli pour sa première sortie française, le crack nippon s’est ainsi imposé sous la monte de Christophe Soumillon qui lui sera également associé dans l’Arc. Si le manque de train rend difficile de se donner une idée du vrai potentiel de Orfevre qui a de plus bénéficié d’un parcours de choix, devancer le triple vainqueur de groupe 1 Méandre et probable atout de André Fabre dans l’Arc est déjà une indication des plus favorables.

Ont suivi les mâles de trois ans avec là encore un lot peu fourni de 6 participants. Vainqueur surprise du Jockey Club au mois de juin, Saônois y effectuait sa rentrée et le moins que l’on puisse dire est que celle-ci a été convaincante. Longtemps bloqué derrière un rideau de chevaux, le champion de Jean-Pierre Gauvin a trouvé l’ouverture à 100 mètres du but et a aussitôt fourni une spectaculaire accélération pour s’assurer le meilleur en quelques foulées. S’il devra être supplémenté pour prendre part à l’Arc de Triomphe, nul doute que cette très belle impression laissée dimanche sur la piste ne va pas faire hésiter longtemps son entourage.

Il y avait également ce dimanche le prix Vermeille, pas vraiment une préparatoire mais un objectif en soi avec son statut de groupe 1.
Dans cette confrontation inter-générationnelle entre juments et pouliches, Shareta y fait une véritable démonstration, aidée il est vrai par le train soutenu apporter à l’épreuve par Sydarra. Attaquant dès l’entrée de la ligne droite, Shareta n’a pas rencontré la moindre résistance pour s’imposer dans le meilleur chrono de ces préparatoires (2’29) et s’annoncer elle aussi comme une candidate à la victoire dans l’Arc dont elle a terminé deuxième l’an passé.

 

Ces courses préparatoires ne sont pas les seuls tremplins et quelques uns des meilleurs chevaux européens sur la distance classique ont opté pour des itinéraires différents à l’instar de la tenante du titre Danedream.
Lauréate surprise de l’arc 2011, Danedream a comme l’an passé préparé l’épreuve en prenant part victorieusement au Grand Prix de Baden-Baden. Si elle devra faire mieux que ce succès acquis au courage pour conserver sa couronne dans l’Arc, sa victoire en juillet dans les King Georges a montré qu’il faudra cette année encore la craindre le Jour J.
Jusqu’alors grand favori des bookmakers, Camelot est lui passé par le St Léger de Doncaster afin surtout de réaliser le rarissime exploit de remporter la Triple Couronne britannique (Guinées – Derby d’Epsom – St Léger), un exploit qu’il n’est pas parvenu à réussir en devant se contenter de la deuxième place sur les 2900 mètres du très éprouvant parcours de ces St Légers, devancé par Encke monté par Mickael Barzalona. Après cette défaite, la première de sa carrière, reste à savoir si Camelot sera bien au départ de l’Arc ce qui ne semble désormais loin d’être acquis au point que les bookmakers anglais ont pour l’heure suspendu la prise de paris sur ses chances en attendant un communiqué officiel de son entraîneur Aidan O’Brien.
Enfin on termine par celle qui a laissé peut-être la plus belle impression, Snow Fairy. Sur la touche en début d’année, Snow Fairy a effectué un retour tonitruant à la compétition en enlevant pour sa rentrée le Jean Romanet à Deauville puis surtout en gagnant les Irish Champion Stakes devant deux mâles également attendus dans l’Arc, Nathaniel et St Nicholas Abbey. Troisième de l’Arc l’an passé, Snow Fairy semble encore en meilleur forme que l’an passé et s’annonce comme une cliente très sérieuse le premier dimanche d’octobre.


Saônois et Camelot, héros des Derby

lundi 4 juin 2012

Saônois et Camelot, héros des Derby

De part et d’autre de la Manche se jouaient ce weekend les très attendus Derby avec une impressionnante démonstration de force de Camelot côté anglais et une bien jolie histoire pour Saônois à Chantilly dans le Jockey Club.

Une belle histoire car qui aurait pu imaginer que Saônois qui a débuté par un podium dans une « G » à Lyon-Parilly, passant 4 mois plus tard par une victoire à réclamer, puisse s’imposer dans le plus important rendez-vous réservé à la génération des 3 ans.  Affichant de net progrès en fin d’année 2011, Saônois a poursuivi sur sa lancée en démarrant l’année par une deuxième place à Cagnes-sur-Mer dans une préparatoire au prix Policeman, une listed qu’il allait ensuite remporter d’une classe. Sa victoire dans le prix La Force et  sa 4ème place dans le Greffulhe lui ont logiquement permis de tenter sa chance dans le Jockey Club avec le succès que l’on connait désormais.

La belle histoire ne s’arrête pas là car elle est également celle de son jeune jockey de 21 ans Antoine Hamelin. Fraîchement passé professionnel, celui-ci a malgré l’enjeu monté une course d’une grande intelligence et pleine de sang froid en ménageant Saônois durant la première partie du parcours puis en venant se faufiler dans des trous de souris dans le final et venir ajuster Saint Baudolino, Nutello et Kesampour aux abords du poteau.

Derrière ces points positifs difficile tout de même de ne pas regretter que la course a comme très souvent depuis le raccourcissement de la distance fait de nombreux malheureux. Avec ce peloton touffu de 20 partants le favori French Fifteen, dans tous les mauvais coups, ou encore Imperial Monarch, contraint de traverser la moitié de la piste pour venir terminer en trombe, sont deux exemples parmi d’autres de concurrents qui aurait pu prétendre à bien mieux.

 

De l’autre côté de la Manche, le Derby d’Epsom qui se déroulait lui samedi, a été beaucoup plus limpide (il faut dire qu’il n’était que neuf pour cette édition 2012). Grand favori de l’épreuve, Camelot a sagement patienté à l’arrière-garde tandis que son compagnon de couleurs Astrology assurait un rythme sélectif à l’épreuve. Mangeant un à un ses rivaux pour se porter aux côtés de Astrology, Camelot en est facilement venu à bout pour remporter une victoire sans appel. Vainqueur pour sa rentrée des 2000 Guinées, Camelot devrait désormais viser la Triple Couronne Britannique en prenant par à la rentrée au St Léger de Doncaster après un possible passage par le Derby Irlandais.

Pour son jeune jockey Joseph O’Brien s’est également une consécration d’autant que Camelot est entraîné par son propre père Aidan O’Brien, le tandem réalisant le premier duo père/fils de l’histoire du Derby D’Epsom. A noter que pour Aidan O’Brien le weekend à été une nouvelle fois exceptionnelle car mis à part les malheurs de Impérial Monarch dans le Derby français, Was lui a permis de signer sa 200ème victoires en Groupe 1 à laquelle viennent déjà s’ajouter les 201 et 202ème grâce à Camelot donc et St Nicholas Abbey qui s’est très facilement joué de l’opposition dans la Coronation Cup.


Pronostic pour le Derby d’Espom

vendredi 1 juin 2012

Pronostic pour le Derby d’Espom

En attendant notre Jockey Club dimanche qui a un perdu de son prestige depuis le raccourcissement de la distance, l’Angleterre organise son Derby samedi sur la piste d’Epsom considéré lui comme la plus importante course de galop outre-Manche avec ses 1 325 000 £ d’allocations.

Si habituellement ce classique offre un peloton fourni, l’édition 2012 échappe à la règle avec seulement 9 participants mais la qualité est comme toujours au rendez-vous. Probable grand favori, Camelot se présente invaincu en trois sorties au départ de cette épreuve avec déjà deux groupes 1 dans son escarcelle : le Racing Post Trophy, où il s’est imposé en roue libre à deux ans, et les 2000 Guinées le 5 mai dernier. Ce jour là placé à l’arrière-garde, le prometteur champion de l’entrainement d’Aidan O’Brien a fourni un impressionnant effort pour revenir aux avants-postes et priver de la victoire le français French Fifteen. Il n’est bien sûr jamais évident de réaliser le doublé 2000 Guinées – Derby d’Espom (le dernier en date à l’avoir réussi étant le phénomène Sea The Stars) et l’on peut surtout se demander s’il s’adaptera aux 2400m lui qui n’a jamais couru plus long que le mile mais sa fin de course sur l’interminable et éprouvante ligne droite de Newmarket ainsi que ses origines laissent à penser que cela devrait bien se passer et même qu’il devrait être plus à son aise sur cette distance.

Si ces huit rivaux ont tous le droit de bien faire avec des titres à faire valoir, trois d’entre eux pourraient former l’opposition directe au favori :  Main Sequence, lui aussi invaincu s’imposant à chaque fois de belle manière, Bonfire, héros malheureux du Critérium de Saint-Cloud de Franch Fifteen et venant de remettre les pendules à l’heure pour sa rentrée, ainsi que Astrology, compagnon de couleurs et d’entrainement de Camelot.  Si Astrology semblait avoir montré ses limites à deux ans en se contentant de places pour ses deux premières tentatives au niveau des groupes, sa rentrée à Chester n’est pas passé inaperçue avec une écrasante victoire par 11 longueurs dans le Stobart Barristers Dee Stakes.

Pronostic pour le Derby d’Epsom, course 5 de la réunion 5 :
3.Camelot
1.Astrology
2.Bonfire
5.Main Sequence

Un autre groupe sera à l’affiche au cours de cette réunion avec la Coronation Cup, disputée elle aussi sur 2400 mètres mais cette fois avec les 4 ans et plus et un lot encore plus squelettique avec seulement 6 participants.
Vainqueur de la Breeders’Cup Turf en novembre dernier à Churchill Downs au prix d’un rush final étourdissant, St Nicholas Abbey a depuis échoué de peu dans la Dubai Sheema Classic du champion français Cirrus des Aigles. Après une bonne remise en route au Curragh dans un groupe 3, St Nicholas Abbey devrait logiquement renouer avec la victoire face à des rivaux n’ayant pas ses titres même si l’on se méfiera un peu de Beaten Up qui ne s’est peut-être plu sous le soleil de Meydan.

 

Pronostic pour la Coronation Cup, course 3 de la réunion 5 :
6.St Nicholas Abbey
1.Beaten Up

Mots-clefs : , , , , , ,
Publié dans prono | Les commentaires sont fermés