Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Le meeting d’hiver s’ouvre sur une victoire très symbolique


Le meeting d’hiver s’ouvre sur une victoire très symbolique

Moment toujours particulier pour les amateurs de course de trot, l’hippodrome de Vincennes débutait ce mercredi son meeting d’hiver avec déjà une réunion très relevée comprenant quelques stars de la piste tels que Royal Dream et Rapide Lebel.

Revenu quelques jours auparavant à la compétition après l’accident vasculaire cérébral dont il a été victime cet été, Jean-Michel Bazire était bien de la partie pour la fête et parmi ses engagements figurait sa jument de coeur Quoumba de Guez (en photo lors de son succès dans le prix du Plateau de Gravelle) qui justement se trouvait être celle à laquelle il était associé à Enghien lors de son malaise.
Et c’est dans l’un des deux courses de groupe du jour, le prix des Cévennes, que le duo s’est reformé ce mercredi avec une victoire à la clé. Pourtant si la course avait été préparée certes avec soin par Jean-Michel Bazire et son équipe, lorsque l’on se retrouve face notamment au gagnant du prix de France, Royal Dream, ou à celui du Critérium de Vitesse de Cagnes-sur-Mer, Santa Rosa France, Quoumba de Guez ne partait pas en position de favorite mais à celle de bon outsider à près de 9/1.
Venu relayer en tête Marielles, Jean-Michel Bazire a démontré s’il en avait besoin qu’il n’avait rien perdu de sa science de la course en contrôlant l’épreuve dans un faux train, contraignant Santa Rosa France à faire l’effort seule en épaisseur et Royal Dream à ronger son frein à l’arrière-garde. Démarrant opportunément à l’entrée de la ligne d’arrivée, Quoumba de Guez s’est assurée un avantage décisif pour un succès de prestige et très symbolique.
Parmi ses rivaux si Santa Rosa France a rapidement cédé, Royal Dream a lui affiché d’entrée ses prétentions pour ce meeting en traçant une drôle de ligne qui lui a permis de venir subtiliser la deuxième place à Marielles alors qu’il se trouvait encore en queue de peloton à la sortie du dernier tournant.

L’autre grand rendez-vous de cette première réunion du meeting d’hiver avait également fière allure avec le Groupe 2 prix Reynolds qui, outre de compter sur quelques uns des meilleurs spécialistes de la discipline que sont Riglorieux du Bois et Sourire de Voutré, pouvait se targuer de voir le crack Rapide Lebel débuté dans la spécialité.
Décevant cet été à l’attelé (il aurait été depuis soigné pour la maladie de Lyme), le phénomène de Sébastien Guarato a montré qu’il avait recouvré toute sa superbe mais aussi beaucoup d’aptitude à la discipline en signant une retentissante victoire, cela en égalant au passage le record du parcours en réalisant une réduction kilométrique de 1’10″8 (2175 mètres G.P.).
Malgré plusieurs faux départ Rapide Lebel n’a rien laissé de son influx à la volte en parvenant à s’emparer rapidement des commandes au détriment de Picsou de Villabon, pourtant grand spécialiste des parcours de vitesse. Effectuant la première partie du parcours sous la barre des 1’08, Rapide Lebel n’a simplement ensuite pas trouvé d’adversaires à sa mesure dans cette épreuve, n’étant nullement inquiété par les pourtant très bons Riglorieux du Bois et Sourire de Voutré (finalement disqualifié) qui ont dû se contenter de lutter pour le premier accessit de ce prix Reynolds.

Parmi les autres épreuves de cette première réunion très réussi du meeting, à souligner la deuxième victoire en quinté (en seulement 10 jours) de Rapide d’Epuisay dans le prix de Soulac. Associé au très en forme Jos Verbeeck, Rapide d’Epuisay poursuit ainsi son exceptionnel année 2012 et reste sur la bagatelle de neuf victoires lors de ses dix dernières sorties en compétition.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , ,

Cet article a été publié le jeudi 1 novembre 2012 à 15 h 35 min et est classé dans actu. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.