Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Ceasar’s Palace n’a rien perdu de son talent


Ceasar’s Palace n’a rien perdu de son talent

Après le grandiose weekend du Qatar prix de l’Arc de Triomphe et le couronnement de Trêve, un autre événement hippique est en approche, le weekend international de l’Obstacle dont les principales épreuves préparatoires se tenaient ce dimanche sur l’hippodrome d’Auteuil.

Très impressionnant à l’âge de 3 et 4 où il a aligné les succès tous avec une grande facilité à Cagnes-sur-Mer et Auteuil, Ceasar’s Palace a ensuite connu une longue interruption de carrière de près de deux ans, ne retrouvant la compétition que le 24 septembre dernier où il a préservé son invincibilité sur les obstacles dans le prix Hunorisk. Dimanche il passait un sérieux test en retrouvant quelques uns des meilleurs chevaux d’âge sur les balais dans le prix Carmarthen dont Saint du Chênet, vainqueur l’an passé de cette épreuve mais surtout du Grand Prix d’Automne auquel il conduit.
Placé à l’arrière-garde par Bertrand Lestrade en début de parcours, Ceasar’s Palace s’est bien détendu avant de par lui-même de décider qu’il fallait passer aux choses sérieuses en se rapprochant progressivement et sans effort pour prendre les devants dans la ligne d’en-face, le cheval prenant alors dans son train plusieurs longueurs d’avance. S’il est rapidement apparu que le reste de l’opposition n’allait pas encore cette fois mettre à mal l’invincibilité de Ceasar’s Palace, Saint du Chênet lui n’avait pas dit son dernier mot mais dans la précipitation en tentant de le suivre commettait une grosse faute sur la dernière haie, se retrouvant à terre. Débarrassé de son dernier rival, Ceasar’s Palace n’avait alors plus qu’à filer au poteau, laissant cette fois à six longueurs son dauphin du jour Prince Oui Oui, revenant lui aussi très bien après une longue absence, et à près de dix son compagnon d’entrainement Dulce Léo.

Trois autres courses de groupe étaient également au programme de cette réunion dominicale et les hostilités avaient débuté par des champions en devenir, les 3 ans qui prenaient part au prix Georges de Talhouet-Roy, tremplin du Cambacérès. Comme dans le prix Camarthen, c’est le duo Jean-Paul Gallorini – Bertrand Lestrade qui s’y est mis à l’honneur avec Hippomène. Déjà vainqueur de deux listed, le fils de Dream Well n’a pas manqué le coche pour sa première participation en groupe, devant toutefois sortir le grand jeu pour venir à bout de Hilton du Berlais qu’il n’a devancé que du plus court des avantages. Autre similarité avec le Camarthen, c’est là aussi un Gallorini qui complète le podium avec Albama Le Dun qui termine tout de même en net retrait du duo de tête.

Après le quinté du jour enlevé par Anik de Maspie, ce fut au tour des steeple-chasers de 4 ans de passer à l’action avec le prix Orcada.
Premier leader de la génération dans la discipline, Vanilla Crush avait vu au printemps sa domination complètement remise en question par son propre compagnon d’entrainement chez Guillaume Macaire, Storm of Saintly. Vainqueur du Groupe 1 prix Ferdinand Dufaure, ce dernier l’avait également bien dominé pour leur rentrée commune dans le prix Edmond Barrachin mais Vanilla Crush n’a visiblement pas abdiqué et remporte cette fois la manche malgré quelques facéties, dominant surement Storm of Saintly et offrant un nouveau groupe à Bertrand Lestrade.

Ultime préparatoire du jour, le groupe 3 prix Héros XII regroupait des chevaux d’âge sur le steeple appelés à prendre part au prix La Haye Jousselin.
Alignant les victoires à 4 ans avant de connaitre un coup d’arrêt dans le prix Ferdinand Dufaure où il a dû se contenter du premier accessit, Saint Palois effectuait en cette occasion son retour dans la discipline après une discrète rentrée sur les balais du prix Marly River. Cette fois bien plus affûté, le représentant de Jacques Ortet a prouvé qu’il faudrait également compter avec lui pour cet automne, patientant longuement à proximité des animateurs avant de se retrouver seul à la lutte avec Quart Monde de quatre ans son aînés mais qui ne s’est incliné que dans les ultimes battues. Favori de la course, Farlow des Mottes termine lui en troisième position.

En attendant ce prometteur Weekend International de l’Obstacle prévu les 2 et 3 novembre, un beau rendez-vous est au menu de la semaine avec la onzième étape du Grand National du Trot à Lyon-La Soie.
Leader au classement, Swedishman tentera de conforter son maillot jaune mais n’aura pas la tâche facile au 50 mètres malgré un parcours de longue haleine au menu (3250 mètres). Vainqueur des étapes de Cherbourg et de Reims, les seules auxquelles il a pris part, Sthiéric va lui tenter de poursuivre sa remonter fulgurante au classement et combler au moins en partie les seize points qui le sépare du pensionnaire de Thierry Duvaldestin.
Rappelons également que comme pour chaque étape de ce G.N.T. 2013 Zeturf propose une cagnotte de 5000 euros à partager entre les parieurs touchant 5 jumelés gagnants sur cette réunion à Lyon.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Cet article a été publié le lundi 14 octobre 2013 à 16 h 34 min et est classé dans actu. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.